Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La 50taine assumée !

  • "Dis, tu la sentais arriver l'eau, hier soir ?"

    goutte.jpgMorale de l'histoire : il y a des serviettes éponges qui épongent mieux que d'autres et je songe à ouvrir un cabinet de voyance !
    Une fois n'est pas coutume : je me permets de commencer par la fin...
    Allez hop ! 5h17, suis assez réveillée pour tout remettre dans l'ordre...
    20h30 hier soir, coupure d'eau ! Encore une canalisation d'eau générale qui a pété. Pas grave : on a des bouteilles d'eau pour se laver les dents et les douches attendront le lendemain.
    Avant de me coucher, je montre à Cher et Tendre le plafond de la cuisine : "On dirait qu'il est cloqué !" Même pas en rêve ! Ce n'est qu'un plafond qui a mal été fini et un effet de lumière... On est même grimpé sur une chaise pour vérifier !
    Tous au lit, après passage brosse à dents obligatoire.
    4h02 : foutue insomnie...
    "Oh, y a un bruit étrange qui vient du couloir... Je n'ai jamais entendu ça..."
    Je me lève (et... non je ne te bouscule pas version Claude François) et je me retrouve dans ledit couloir les pieds dans l'eau !!!!
    "Chériiiiii, y a de l'eau partouttttttt"
    Chériiiii se lève en version "hein, quoi qu'est-ce que tu racontes ?", patauge et va directement en mode pilote automatique dans la salle de bains : le lavabo débordait à qui mieux mieux !!!
    "Et merde, qui a oublié de fermer le robinet ?"
    On ne cherchera pas à savoir... Nous ne sommes que quatre à la maison, et je pense pouvoir disculper d'ores et déjà le chat de la tribu, donc c'est l'un de nous trois. Mais on s'en fout ! Complètement même ! Objectif : écoper et voir l'étendue des dégâts...
    Oups, le salon au rez-de-chaussée a des airs de piscine lui aussi. Dans la cuisine, l'eau coule via le plafonnier...
    Réquisition des serpillères qui ne serpillent pas vraiment !
    Plan B : récupérer toutes les serviettes éponge de la maison !
    Petite pensée fugace : "Personne n'aura plus rien à redire du fait que j'aime et achète du linge de maison"... Ça, c'était mon petit côté "Gnarkgnark" !
    Bon, c'est pas le tout, mais faut s'y coller !
    En une heure... tout est écopé !
    Pas de grosses pertes... Quelques bouquins qui traînaient par terre dans la chambre de Petite Chérie transformés en buvard. Mais c'est tout ! Une déclaration de dégât des eaux à faire tout à l'heure alors que j'ai déjà un programme dense pour la journée... Des tonnes de machines à laver le linge à faire (j'ai vraiment beaucoup de serviettes de toilette et les Ikéa sont les moins absorbantes !).
    Puis... au printemps on va pouvoir sans doute faire refaire peindre les murs et le plafond du salon ! Top... j'en rêvais depuis plusieurs mois ! Mais, promis, c'est pas moi qui n'ai pas fermé le robinet (enfin... je crois !).

    "Dis, tu la sentais arriver l'eau, hier soir ?" me lance Cher et Tendre, en me rappelant l'épisode plafond de la veille, avant d'aller retrouver Morphée !

  • A la télé. A la radio. Sur le web. Dans nos journaux.

    J'en connais qui se disent "Super, dimanche 29 janvier approche à grands pas ! On en aura enfin terminé..."

    Que nenni, mes amis...

    Après la primaire de la gauche, on va rentrer dans le dur...
    On y est un peu déjà... A coup de coups bas, de scoops et d'arnaques... Mais, vue de ma boule de cristal (version fin fond de mon hameau, ce serait d'ailleurs plutôt une boule faite de boue et d'herbe...), j'ai l'étrange sentiment que le ton va monter d'un cran, voire bien plus.
    Car faut pas déconner : en France, la politique, ça nous coule dans le sang. Enfin presque, c'est plutôt ce que pense une majorité de politiques et de journalistes... Et on va en manger de la politique ! A moins de vivre coupé du monde, version ermite...
    Je vous rappelle - au cas où certains écervelés ou martiens liraient ce blog - que les 23 avril et 7 mai prochains, on va voter (ou pas... mais ça, à mon avis, c'est pas bien parce que c'est une chance de pouvoir voter et que certains citoyens aimeraient, à l'autre bout du monde, avoir ce privilège !).
    On va voter pour élire notre président de la République ! 
    Bouh... j'en entends d'ici qui doivent se dire "wouah la belle faute : elle n'a pas mis de P majuscule à président..."... Mais, selon les bonnes vieilles règles de typo, les titres de civilité et titres de fonction prennent une minuscule lorsqu'on parle de quelqu'un et c'est tout... Ce qui revient à dire que le président garde sa minuscule et que la République a droit à un grand R :) 
    Donc, trois mois de campagne nous attendent. A la télé. A la radio. Sur le web. Dans nos journaux. Et pas toujours en faisant dans la dentelle, je le crains. Je ne vis pas chez les Bisounours, mais Dieu que j'aimerais une jolie campagne électorale, sans tirs à boulet rouge, sans agressivité, avec des explications des programmes accessibles à tous (sans faire dans le populisme !), une jolie campagne à l'image de notre beau pays, pour lesquels les candidats vont s'entre-déchirer. Je suis sans doute une idéaliste... Je sais. Mais, ça fait du bien de rêver, le temps d'écrire ces quelques mots...

    Donc le 7 mai, on sera tranquille ? Désolée... On va recommencer ! Et hop ! Encore un bon mois de campagne. A la télé. A la radio. Sur le web. Dans nos journaux. Car les 11 et 18 juin, il y aura les élections législatives ! Et là encore pas question de ne pas se rendre aux urnes (enfin pour moi ! cf. : mes explications ci-dessus) car ce sont nos députés qui font nos lois. Et nos lois qui font ou défont notre pays.

    Alors, Citoyennes et Citoyens, prenez votre mal en patience... Et, entre deux débats, entre deux coups bas, aérez vos neurones ! Car, si la politique coule dans vos veines ou si certains d'entre vous sont déjà proches de l'overdose, il y a aussi plein d'autres jolies choses à aimer, à regarder, à découvrir et à apprendre. Des toutes petites choses parfois, mais si belles... et dont personne ne parle à la télé, à la radio, sur le web, dans nos journaux. ;)

     

  • Beurk et re beurk !

    Ce soir, une fois de plus, je me coucherai moins bête...
    Certes mais à quel prix... ?
    Petite pause déj rapide au coin du feu (parce que même si le thermomètre semble tranquilou se rapprocher du zéro, mon home sweet home ne s'est pas encore transformée en serre tropicale...). J'allume la télé. Histoire d'avoir les titres du 13h de France 2. Oui, mais pour les titres, c'est complètement loupé, puisque je n'ai même pas regardé l'heure, plongée dans mes dossiers, et qu'il est déjà 13h40 ou un truc du genre...
    Oh, la dame de la météo... Toujours avec un look un peu space, mais... ce qui est tendance dans le petit écran ne l'est pas forcément dans les champs qui environnent mon home sweet home ;)
    Et la dame de la météo d'annoncer de "la neige de pollution".
    Oups ! Je n'ai bu que 4 cafés et un demi-litre de thé depuis ce matin... Promis, pas une goutte de calva. Y a pas à tortiller, va falloir que j'aille faire un tour dans un truc style Audica, môa !...
    5ème café... Et hop, la dame de la météo de redire "neige de pollution attendue cet après-midi"...
    Je ne suis pas SOUR-DE ! Ça c'est la bonne nouvelle...
    Oui mais, c'est quoi ce délire de "neige de pollution" ? Elle avait l'air très sérieuse la dame de la météo...
    Intriguée, je me dis que finalement c'est peut-être elle qui a mis du calva dans son café ce matin...
    Un petit tour sur le web, histoire de...
    HORREUR ! La dame de la météo n'a pas plus picolé que moi... La neige de pollution existe bel et bien...
    Mon Dieu, qu'avons-nous fait de notre jolie planète ? Flashback... : mon trio s'éclatait à faire un bonhomme de neige dans le jardin, il y a quelques années (oui, enfin on ne va pas les compter car je ne suis pas d'humeur à me prendre 10 ans dans la vue parce que je gribouille sur ce blog, tout de même !). Il était beau ce bonhomme de neige ! Ils lui avaient même mis des bras ! J'admirais, heureuse de les voir s'amuser de ce que la nature leur offrait. Un cadeau magique que cette neige en Normandie (on avait même pour l'occasion sorti les combi de ski et les moonboots... sans oublier l'appareil à raclette !)
    Aujourd'hui, mon trio est éparpillé... Il va peut-être neigé. Personne ne voudra faire un bonhomme de neige... Et tant mieux... Je n'arrive pas à m'imaginer dire à mes juniors : "pas question de toucher à la neige... C'est de la neige de pollution ! C'est dégoutant !"
    Mon Dieu, qu'avons-nous fait de notre jolie planète ?