Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Qui a osé parler d'un mois de juillet pourri ?

    La plage de Deauville dimanche dernier à 10h du mat' :

     47e6cf7766046981b1b3152b7ee76672.jpg
    Une chose est certaine : pour une fois, en juillet, ce ne sont pas les voisins qui nous génaient sur la plage...
  • Saloperie de...

    Il y a 15 ans, Papa l'appelait son crabe... (allusion grinçante, je pense aux signes du zodiaques).
    Et depuis, ce crabe, ce put... de crabe, je ne cesse de le voir ronger les uns et les autres. Puis de les emporter avec lui loin des tumultes de la vie, planqués sous son rocher, d'où, ensemble, ils observent peut-être les vivants !
    Put... de crabe... Michel Serrault s'est lui aussi fait prendre dans ses pinces. Et ils sont comme ça des centaines, des milliers. Les médias ne parlent que des personnes célèbres qu'il emporte sous son rocher...
    Put... de crabe. Il les emportent un à un.
    Remarque de Cher et Tendre, lors de notre déjeuner en tête à tête (les monstres étant en vacances chez Grand-Maman - merciiiiiiiii pour cette pause que tu nous offres d'ailleurs, Grand-Ma') : "Ouaouh,... ils ne sont plus nombreux les acteurs qui nous ont fait rire lorsque l'on était enfants ou ados." Il a raison. Glurps ! Alors, demain soir j'espère que mes monstres seront, chez Grand-Maman, rivés devant le petit écran et regarderont avec autant de délectation que moi les aventures de la 7ème compagnie (je suis fan, désolée... voir A propos). La semaine dernière, je me suis surprise à savourer les rires de mes enfants, aux mêmes gags qui m'ont fait rire - et me font rire, à la enième redif' des péripéties de cette bande de militaires en déroute ! Impression étrange et délicieuse que la fuite du temps s'interrompt un instant.

  • 13 lunes

    Si vous voulez comprendre comment tourne notre bonne vieille planète, allez donc faire un tour au marché ! L'occasion de discuter, de rencontrer des maraichers, des gens qui vivent de et avec la Terre. C'est ce que j'ai fait ce matin...
    Et hop ! j'ai tout compris des nuages et de la grisaille qui sont notre lot quotidien. Cette année, il n'y aura pas 12 lunes (pleines je suppose), mais 13. Et hop, c'est donc le souk côté météo ! Car les années en treize lunes, il ne fait beau que les mois en A : Avril et Août... Super, le mois de juillet tire à sa fin. On va se gorger de soleil en août afin de se blinder pour une fin d'année qui ne risque pas d'être mieux côté météo que ce que l'on vient de vivre ces deux derniers mois.
    Comme quoi, faire un tour au marché, hormis la fraicheur des fruits et légumes, ça a plus que du bon !
    Vive l'été ! Vive les maraîchers ! Vive notre bonne vieille planète qui ne tourne pas si rond que ça !

    NB : un petit mot de politique : le Nouveau Centre tiendra ses journées parlementaires le 27 septembre prochain : YES !