Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

On line

Comment faisait-on autrefois ? Comment faisait-on quand le web n'existait pas ?
On s'écrivait. On se téléphonait.
Aujourd'hui, on se "maile". On tchat.

Plus moyen de voir si la main était tremblante en rédigeant cette lettre d'amour. Plus moyen de constater la colère qui animait ces propos virulents, dont les i étaient hornés de points posés avec rage.

Plus moyen d'entendre dans la voix de l'autre, ce petit trémolo qui nous laissait penser que notre interlocuteur était ému. Plus moyen de partager larmes et fous rires.

Si l'impersonnel a pris le pas sur les sentiments, nous avons gagné en réactivité... Une chose urgente à annoncer à plusieurs, "j'arrose" mes contacts du même mail ! Même si j'ai quatre téléphones chez moi, il est quand même plus simple de discuter en ligne avec quatre personnes à la fois... sans qu'elles s'impatientent trop de mes réponses parfois lentes - multiplicité des contacts oblige.

Si j'avoue avoir perdu l'habitude de prendre la plume, préférant pianoter sur mon clavier, j'aime toujours entendre les sonneries retentir dans la maison. Au bout du fil, j'entendrai, j'écouterai l'autre. Le son de la voix me dira tout... Pourquoi tchater alors ? Peut-être justement pour garder un masque... tout en allant à la découverte de cette planète "On line".

NB : je viens de recevoir un mail de l'un de mes frères, vous savez, le Landais des Landes... "La météo annonce un nouvel épisode exceptionnel en provenance de l'Atlantique nord pour la journée du mardi 11 février 2009." Et dire qu'il est vraiment calé en météo... ;o((

Commentaires

  • Quand le web n'existait pas, j'avais 20 ans.....de moins, c'est à dire votre âge ma belle!!!j'élevais mes 5 loupiots tout en me tuant au boulot 6 jours sur 7.......
    C'est vrai que nous avons perdu, avec la "bestiole" les sentimens de proximité par la voix et l'écriture, mais nous avons gagné avec une autre proximité, nous ne serions pas parlé, nous aurions ignoré nos existences, mes loupiots sont aujourdh'hui des "grands" et ont eux-mêmes charge de famille, mes petits m'envoient des messages plus souvent qu'ils ne l'auraient fait par courrier.....
    40 ans est un âge merveilleux, profitez-en, on est bien dans sa peau, dans sa vie, c'est sans doute l'époque que je regrette le plus....quoique je sois drôlement bien installée dans mon 3 eme âge......
    Bon courage dans vos actions, c'est ce qui maintient la vie!!!!

Les commentaires sont fermés.