Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "C'est quoi, ça ?"...

    les_avions_de_larmee_de_lair.jpg"C'est quoi, ça ?"... Voici une question que ne cesse de m'être posée depuis quelques heures au sujet de "la réserve citoyenne".
    Je viens d'apprendre que je suis nommée capitaine de la réserve citoyenne de l'Armée de l'Air... A chaque fois que j'en parle, la même question fuse...
    Explications...
    Elue dans mon village, j'ai été volontaire pour devenir correspondante Défense (il y en a un dans chaque commune, choisi parmis les conseillers municipaux). Voulant aller jusqu'au bout de mon engagement, j'ai demandé à devenir "réserviste citoyenne". J'ai constitué un dossier de demande (pas très compliqué à faire, contrairement à ce que certains m'avaient annoncé). Et zoup, c'est fait !
    Mais à quoi ça sert ?
    "La réserve militaire citoyenne est composée de volontaires agréés par l'autorité militaire en raison de leurs compétences, de leurs expériences ou de leurs intérêts pour les questions relevant de la défense nationale, la réserve citoyenne a pour objet d'entretenir l'esprit de défense et de renforcer le lien entre la nation et ses forces armées." L'idée est donc d'être un relais de l'armée de l'air avec les réseaux citoyens, par exemple pour sensibiliser aux problématiques de Défense, les élus, les organismes publics et entreprises privées établis aux abords des bases aériennes... Ceci n'est qu'un des aspects de la réserve citoyenne... le plus connu. Je vous raconterai la suite...

     Pour plus d'info : cliquez ici

  • Comme ça...

    skn_banner.jpg
    Quelques pivoines... j'adore !
    Dans mon jardin, elles sont encore en boutons.

  • J'aimerais ajouter...

    Voulant vérifier un truc machin chose sur ce pauv' petit blog, j'ai cliqué sur une de ses pages... Je l'ai relue. J'ai souri. J'avais jeté ces mots sur la toile, il y a plus de deux ans... Rien n'a changé :

    Si j’étais :

    Une couleur ? Le bleu.

    Un oiseau ? Une hirondelle.

    Un arbre ? Un sapin car il reste le même de saison en saison.

    Un animal ? Une lionne.

    Une senteur ? Mademoiselle Coco de Chanel.

    Une saveur ? Le chocolat.

    Un pays ? La France.

    Un lieu ? La Bretagne.

    Une direction
    ? Droit devant.

    Une chanson francophone ? "Le dîner" de Bénabar.

    Une chanson anglophone ? "Don’t lose my number" de Phil Collins (!)

    Un instrument ? Le clavecin.

    Un outil ? Un marteau (pour taper là où ça fait mal !)

    Un métier ? Journaliste.

    Un parfum ?
    Celui d'un gâteau au chocolat qui sort du four.

    Une fleur ? La violette.

    Un élément ? Le vent.

    Une planète ?
    La Terre.

    Un livre ? "Les malheurs de Sophie" de la Comtesse de Ségur.

    Un héros de fiction littéraire ? Gaston Lagaffe.

    Un alphabet ? Celui d’extraterrestres !

    Un objet ? Un téléphone (!!!) ou un ordinateur...

    Une pierre ? Le diamant.

    Une arme ? Les mots.

    Une langue ? Le français.

    Un signe du zodiaque ? Lion.

    L'Enfer ou le Paradis ? Le purgatoire.

    Un son ? Le souffle du vent.

    Un musicien ? Samuel Barber.

    Un vêtement ? Un jean.

    Une boisson chaude ? Un thé au lait, sans sucre s'il vous plait !

    Une boisson froide ? Un citron pressé, pour son côté acide à atténuer avec un soupçon de sucre.

    Une boisson alcoolisée ? Un bon Bordeaux, chambré à point.

    Un symbole ? La main d'un enfant dans celle d'un adulte.

    Un film ? "La septième compagnie" ("le bouton rouge sur le bouton rouge, le bouton noir sur le bouton noir")

    Une ville ? Rouen = un mini Paris côté shopping + un écrin en architecture.

     

    Aujourd'hui, j'aimerais ajouter :

    - Une attitude ? La franchise... trop sans doute ;)

    - Un sentiment ? Tous ! Passionnément, sans limites.

    - Une envie ? Aller toujours plus loin et tant pis pour... les préjugés, les cancans, les cons, les barrières, les tabous, les emmerdeurs :)

    - Un pouvoir ? Celui de vivre mes rêves !