Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Premier dimanche

    En ce premier dimanche de l'Avent, la maison a commencé à se parer de rouge et d'or, de bougies et de coeurs, de trolls et d'étoiles.
    En ce premier dimanche de l'Avent, Petite Chérie, notre petite dernière, m'a déclaré avec sérieux :
    - C'est joli la maison, Maman. Mais tu sais, moi je sais...
    - Que sais-tu mon ange ?
    - Je sais que le Père Noël, c'est toi et Papa !
    En ce premier dimanche de l'Avent, il n'y a plus que moi qui croit vraiment au Père Noël. A moi de me battre pour conserver cette magie, cette magnifique histoire d'amour entre mes enfants et l'imaginaire, entre nous et le rêve.

  • On marche sur la tête !

    ist1_9944086-capsule-on-the-table.jpgC'est à ne rien y comprendre...

    Jeudi dernier, l'un de mes petits monstres a du quitter l'école pour fièvre... Évidemment, un jour où j'étais en déplacement. Mais fort heureusement, ce jour-là c'était "Papa qui faisait Maman", comme m'a dit Petite Chérie. Papa qui a assuré (avec en support technique les SMS et coups de fils de Grand-Ma et moi). Pour de la fièvre, c'était de la fièvre...
    Le lendemain, impossible d'avoir un rendez-vous chez un généraliste... Tous overbookés ! Pas de blem, je prends rendez-vous pour le samedi !
    Et samedi, ce n'est pas un mais deux enfants que Superpapa (puisque "Maman fait de la politique !" était en réunion de pré-campagne) a trainés chez le médecin : n°2 et... n°3 !
    Qu'ont donc mes petits chéris ? Un syndrôme grippal ! La grippe H1N1 ? Pas moyen de savoir, puisque l'on ne fait plus de test pour ne pas creuser le trou de la sécu... Bon, soit, mais ils sont mal mes petits... Toux à s'arracher les tripes...  Record de fièvre sur record de fièvre... A un moment, ils disjonctaient un peu, cumulant plus de 80° à eux deux !
    "Zen, soyons zen" dit la chanson (je sais mes références culturelles tournent un peu en rond, mais que voulez-vous...je n'ai pas vraiment le temps de potasser l'encyclopédie...). Donc fièvre, toux... c'est bizarre, ça ressemble quand même bien à la grippe A.

    Un petit coup de fil à l'école ce matin pour confirmer que les 3/4 de ma tribu étaient écloppés :
    - Grippe A ?
    - Je ne sais pas ! Il n'y a plus de test !
    - Oui... nous sommes au courant... Et d'ailleurs beaucoup de parents ne cherchent pas à savoir car l'éviction de l'école est trop longue pour les Mamans qui travaillent. Les enfants reviennent en classe dès qu'ils n'ont plus de fièvre. Fatigués ils attrapent tout : nous avons également une épidémie de bronchite et de gastro.
    - Etant en télétravail, je vais garder mes enfants au chaud. D'autant qu'une fois la fèvre tombée, ils sont encore contagieux pendant une semaine, aux dires de nombreuses informations.
    - Ah... on ne savait pas !

    En résumé le corps enseignant est dépassé par les événements... et grugé par les parents. Et oui, s'ils doivent garder leurs monstres pendant et après la grippe (ce qui n'est pas obligatoire... bravo pour la gestion sanitaire de cette pandémie !), l'un des parents doit prendre un arrêt de plus de 10 jours... Vous imaginez le souk dans les entreprises... Donc autant laisser les microbes se promener... C'est plus facile !

    "N'importe dawak !" comme dirait mon adododo préféré... le costaud du trio qui attend avec impatience d'avoir un soupçon de fièvre, "histoire de ne pas être toujours le seul qui n'est jamais malade !"

    Je sais... pointer du doigt des dysfonctionnements n'est pas politiquement correct... mais j'assume ! Na ! Et je vais garder mes petits monstres - qui sont en train de se créper le chignon comme il faut - jusqu'à la semaine prochaine...
    J'sais pô dans quel état je vais terminer moâ ! lol

  • Oser...

    Aujourd'hui est un jour "osé"... ou plus justement qui rime avec le mot "OSER" !

    Ce mercredi 11 novembre 2009, Hervé Morin, président du Nouveau Centre, s’est déclaré favorable, à titre personnel, à l’adoption par les couples homosexuels, en faisant valoir que "L'amour d'un couple, c'est beaucoup mieux que les services de la DDASS".  Il souhaite engager une réflexion de fond sur cette question de société, qui fait encore débat en France. "Ce qui compte, d'abord et avant tout, c'est l'amour que peut avoir un enfant, quelle que soit la configuration du couple", a-t-il insisté.

    Il s’est également prononcé sur l’identité nationale en souhaitant que ce débat soit « dynamique, que ce ne soit en aucun cas un débat nostalgique ou comportant des relents passéistes". L'identité nationale est "évolutive" et ne doit pas être l'expression de la "nostalgie d'un modèle qu'on estimerait figé à jamais", d'une "France éternelle qui ne saurait évoluer", a-t-il souligné. Le débat ne doit pas conduire "à stigmatiser une partie des Français" dans "un pays où il y sept millions de musulmans et dans une société métissée comme l'est la société française". Il doit en outre porter l‘idée de l’identité européenne.

    Ce mercredi 11 novembre 2009, Hervé Morin a osé dire haut et fort ce que nous pensons, nous humanistes !

    Ce mercredi 11 novembre, à mon humble niveau, j'ai aussi osé... Je me suis rendue à la cérémonie de commémoration dans mon village. Je lisais dans le regard de certains : "elle a osé !". Osé... oh que oui... car même si je suis en congé de mandat, suite à la demande qui m'a été faite de démissionner , je n'en suis pas moins capitaine de la réserve citoyenne de l'armée de l'air, je n'en suis pas moins respectueuse de nos aînés qui ont donné leur vie pour notre liberté, ces aînés sans lesquels l'Europe ne serait pas...

    Un mercredi osé donc... ;) pour mon plus grand bonheur !