Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Troquer un instant ma vie avec celle de Miss Merlette ?

    Sur le balcon de mon bureau, Mister Merle et Miss Merlette s'activent à construire leur nid... Brin de paille, petite branche, herbe sèche, tout est bon pour abriter leur future progéniture... J'aime les observer, alors que mon ordinateur crépite. Alors que je tente, au téléphone, de dénouer un dossier compliqué. Ce joli couple n'a qu'un but... et se fout royalement de savoir si l'Europe est dans la merdouille, si les sacs seront prêts à temps pour le congrès, si...
    Troquer un instant ma vie avec celle de Miss Merlette ?... Non ! Pas question ! Je n'aurais pas eu une jolie série de petits plaisirs ce matin...

    - Maman, tu sais, il va falloir que tu m'achètes un rasoir...
    Adododo grandit. Adododo est bien dans ses baskets... Mais veut devenir un homme. Un vrai ! :)

    - Maman, elles sont trop belles tes chaussures. Tu les a achetées quand ?
    - Il ya longtemps. Je devais avoir vingt ans !
    - Mais tu as plus de quarante ans ! Elles ne sont pas trop petites maintenant ?
    Choupinette regarde les adultes avec ses yeux de petite fée...

    - Maman, ça  va être trop top cet été, nos vacances... (deux semaines sur le Golfe du Morbihan après une semaine itinérante). On pourrait aller visiter Thoiry ou un autre zoo comme ça ? J'en rêve !
    Ô combien, il est doux pour moi de voir mon petit Colin rêver, s'évader dans un monde sans manettes ni écrans. Un monde fait d'ailleurs.

    - Coucou ! On se prend un petit café avant d'attaquer la journée ?
    Laurence, une amie, vient de frapper à la porte. On rit de bêtises, de petits riens et de grands tous. Petite pause avant de nous lancer à corps perdu, comme chaque jour, dans une course contre la montre.

    Allez, cette fois-ci... je m'y mets... tout en gardant un oeil sur mon duo de merles ! Au boulot !

     

  • Des rendez-vous clé...

    cle.jpgL'automne semble avoir piqué la place au printemps... Ciel gris, pluie, froid... Mais peu m'importe, je suis bien ce soir, crevée mais, ici, au sein de ma tribu qui se chamaille et rit. Un pont à l'horizon pour les uns, une pause pour les autres (vendredi et samedi, il y a lycée... "Mais je peux sécher si tu veux, Maman !"). Ambiance emprunte de sérénité même si souvent tumultueuse. La cheminée ronronne. Envie de me peletonner dans le canapé avec un bon bouquin. Avec LE bouquin que je voudrais pouvoir dévorer d'une traite... mais manque de temps je le déguste page par page : "L'écuyer mirobolant" de Jérôme Garcin. Un petit bijou... "Etienne ferma les yeux et eut alors l'étrange sentiment de voir défiler, dans sa tête, au triple galop, tous les bonheurs qu'il ne connaissait pas encore, mais dont il avait l'assurance qu'ils lui étaient dus."
    Les bonheurs nous sont-ils vraiment dus ? A nous de les provoquer, alors, non ? !

    Dans la série petits bonheurs à collectionner, je viens de noter dans mon agenda un rendez-vous avec une équipe de "La voix est libre" - France 3 Haute-Normandie -, pour un portrait croisé de femmes engagées, Mamans, jobeuses, élues, etc. Avant, je retrouverai chez nous, une grande partie de ma grande tribu et nos amis pour fêter le départ en retraite de Grand-Ma.
    Autres rendez-vous clé des semaines à venir : l'Assemblée générale de
    Femmes au Centre et le congrès du Nouveau Centre les 12 et 13 juin à Tours.

    De belles rencontres à l'horizon (qui s'éclaircira bientôt si j'en crois les pronostics de M. Météo !). Des rencontres faites de connivences et d'amitié.

  • Too much !

    arc.jpg"Too much"... je me souviens de cette expression que l'on employait ados ! Aujourd'hui, un mot revient sans cesse dans ma tête : trop.
    Un trop plein. Trop mal. Trop longtemps. Trop, c'est trop. Trop tard.
    Ces "trop" s'entassent. Ces  "trop" s'accumulent... Un grain de riz devient l'Himalaya. Trop. Trop de médocs peut-être... Trop de gris partout. Chacun s'amuse à noircir le tableau... Ils étaient pourtant si beaux ces tableaux de Luce, Sisley, Pissaro, dimanche dernier à Giverny. Une autre époque sans doute... Epoque au cours de laquelle la radio ne vous serinait pas non-stop aux oreilles des infos grises et noires. Une autre époque... Peut-être ne suis-je pas faite pour la nôtre, tout simplement ?! Trop crédule, diront certains ! Je ne sais pas...
    Pourtant, malgrè ces "trop", je veux continuer à croire, retrouver l'énergie de déplacer des montagnes - même toutes petites, même à pas de fourmis -, découvrir à nouveau une jolie palette de couleurs pour colorier le monde, pour peindre les Hommes comme des arc-en-ciel... pour que mes tout-petits grandissent sur une planète sans gris.