Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Délicieux

    Je devine sa silhouette.
    Il prend forme...
    Ce rêve que je caresse depuis des mois est à portée de mains.
    Décrocher. Débrancher. Déconnecter.
    Voilà le moment venu de couper tout lien avec mon drôle d'univers.
    "Le temps venu pour mon salut" - comme le chantait si bien Brel - de me replier sur ma vraie vie, de prendre le temps, de savourer chaque instant passé avec ma tribu... Sans téléphone. Sans web... le temps d'un instant délicieux, dont je me régale à l'avance.

  • Aïe !

    Il est là.
    Elle le sait.
    Ô combien, elle le sait !
    Il la tiraille.
    Il la tyrannise.
    Depuis des jours.
    Depuis des mois.
    Il la lance.
    Il la relance.
    Elle résiste.
    Elle sert les dents.
    Dans l'attente de jours plus doux.
    Dans l'attente de jours sans lui.
    Il sait se rappeler à sa mémoire dès qu'elle l'oublie.
    Subrepticement.
    Surnoisement.
    Un instant d'inattention ?
    Un moment d'excès ?
    Il les lui fera payer.
    En silence.
    Lancinant.
    Trop présent.
    Jusqu'au moment où en cachette elle essuiera des larmes de rage.
    Des perles de douleur.
    Puis elle repartira.
    Pleine d'espoirs.
    Puis il reviendra.
    Un jour, elle réussira.
    Un jour, elle l'oubliera pour toujours.
    ... Ce putain de genou gauche !

  • Les mains rouges

    Cinq machines à laver plus tard, elle est descendue dans son jardin pour y cueillir... Non ! Pas du romarin ! Mais des framboises.
    Le saladier faisait pâle mine... Quelques fruits tentaient veinement d'en remplir le fond. Elle avait pourtant les mains rouges. Comme une criminelle. Rouges du sang de ces framboises qu'elle avait englouties, telle une enfant gourmande. "Le meilleur moment pour déguster des framboises ? La cueillette !" Gorgées de soleil, elles s'offrent aux papilles. Criminelle et gourmande, elle a tout baffré ! Sans un mot. Sans faire de bruit...
    Au retour des enfants, elle a simplement laché un "petite cueillette aujourd'hui". Elle avait pris soin de se laver les mains et de nettoyer les dégoulinures de sang de framboises tout autour de sa bouche...
    Cinq machines à laver plus tard, en dévorant des framboises, elle a réalisé que certaines de ses amitiés dérangent. Elle s'en moque désormais. Et n'en sera pas moins fidèle. Et pourquoi ne pas savourer leur jalousie, comme le sang des framboises ? Toutes papilles en éveil ?
    Cinq machines à laver et de bonnes résolutions plus tard, elle s'est posée dans une chaise-longue, juste pour voler quelques rayons au soleil. Juste pour déguster le silence et la douceur de l'air.
    Cinq machines à laver, de bonnes résolutions, et une courte pause plus tard, elle est revenue sur terre... pour s'envoler à nouveau. Loin, très loin... dans un monde sans bras de fer ni croche-pieds... en suivant quelques notes de musique :