Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mes Hommes

    7 novembre 1992. Eglise Saint-Pierre de Neuilly.
    Elle est longue, très longue la travée jusqu'à l'autel...
    Mais je suis au bras de l'un des Hommes de ma vie. Au bras de l'Homme qui m'a donnée la vie.
    Je n'imaginais pas qu'il rejoindrait les étoiles quinze jours après cet ultime et merveilleux cadeau.
    Il m'a accompagnée... Il m'accompagne encore... dans les sourires de mes enfants, dans le regard plein d'amour de Maman, dans ma vie !


    7 novembre 1992 - 7 novembre 2012 : vingt ans... 20 années qui sont passées si vite. Pas souvent en version "la vie est un long fleuve tranquille"... Et heureusement car cela serait trop morne pour moi ! ;)
    On rit de ces vingt ans passés si vite, avec Cher et Tendre, avec celui que j'aime surnommer "mon mec" quand d'autres trouvent que "mon mari" fait "plus mieux".
    On en rit en nous auto-qualifiant de dinosaures... Mariés depuis 20 ans : une espèce en voie de disparition... 
    Le 7 novembre 1992, nous avons fait ensemble, devant Dieu, nos familles et nos amis, le pari d'essayer de vieillir ensemble ! 

    Nous osons nous imaginer, si la vie le veut, au coin du feu, un jour avec nos enfants, nos petits-enfants, sans oublier ma grande tribu (Maman ou super Grand-Ma - la Maman et la Grand-Maman que tous nous envient- , mes amours de frangins qui semblaient soulagés de voir, il y a vingt ans, leur soeur aînée se marier enfin - ils pensaient sans doute que je serais alors moins "grande soeur", moins casse-pieds !!!!-, leurs moitiés, leurs nains et petits-nains...).
    Nous sourions et savourons ces moments où nous entendons notre trio riant à gorge déployée... puis se plumant comme toute fraterie soudée. Un trio gagnant, sans aucun doute ! Mes deux petits Hommes - tous plus grands que moi - et ma chipette-princesse déménageuse !
    Vingt jolies années que je suis prête là tout de suite maintenant à doubler, tripler, quadrupler... 
    Merci mon Namour ! Merci mes Hommes ! Merci mes Zamours ! Merci la Vie !