Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ma France

Ma France,
Ce matin, comme tous les autres matins, au chaud sous ma couette, j'ai écouté la radio pendant un quart d'heure... Pas top les news... Puis petit-dej avec ma petite dernière ! Un vrai petit-dej de filles, durant lequel on a papoté chiffons, coiffure,... des trucs légers et futiles. Petit bonheur !

 

Puis lors de mon incontournable café au coin du feu, comme à mon habitude, j'ai fait un tour sur les réseaux sociaux pour commencer à bosser... Ma France, j'ai eu la nausée...
J'ai encore un peu 50 ans. Cela fait donc 32 ans que je me rends aux urnes à chaque élection. Pas question de rater ces rendez-vous ! Pas question de snober cette liberté et ce privilège que j'ai de pouvoir exprimer mon opinion... - et je suis fière car mes juniors ont compris à leur tour l'importance du vote, symbole de démocratie et de liberté ! -. Cette année, j'ose le dire et l'écrire, au premier tour, pas un candidat ne m'a subjuguée. Mais j'ai voté pour l'un d'entre eux... Pas un vote blanc, non ! Un vrai bulletin reconnu...
Puis ce matin, ma France, décidant de lire avec attention ce que pensent les uns et les autres sur Facebook et Twitter, j'ai pris le temps... Nausée... Certains de mes amis - des vrais de chez vrais, pas des amis virtuels - sont tombés sur la tête ! Je vois sur leurs profils le mot abstention ou pire trois initiales... Comment ces amis ont-ils pu en arriver là ? Risquer la vie de notre démocratie, quelle folie !
Certains diront que je suis du bon côté de la cuillère... Certes, je ne fais pas partie de la France qui souffre ! Mais ma cuillère, c'est moi qui l'ai remplie à force d'énergie, de volonté, de boulot, de certains sacrifices... Ma vie est confortable mais ne l'a pas toujours été. Je sais ce que c'est que de compter les centimes pour acheter une demie baguette de pain. Je ne l'ai pas oublié. Je côtoie chaque jour des gens qui souffrent. Je leur donne ce que je peux avec le plus de délicatesse possible, pour qu'à aucun moment ils n'aient le sentiment que je suis "nantie". Je partage, tout simplement. Financièrement mais pas seulement. Écouter, conseiller, prendre le temps... Heureuse de pouvoir le faire. Ma cuillère est pour chacun de ceux que j'aime, ma famille, mes amis, mes coups de cœur.
Ma France, ce matin, force est de constater que certains de tes enfants sont devenus fous. Ils en oublient les cours d'histoire, ils en oublient qu'ils sont l'objet d'une manipulatrice... Enlever le nom de son parti d'extrême-droite sur ses affiches, ne la transforme pas en oie blanche, ne lui fait pas, par miracle, couler nos valeurs dans le sang... Mes amis ne vous laissez pas berner !
Ma France, jamais je ne me résignerai à laisser tes enfants te détruire ! Je ferai tout mon possible pour te protéger, pour que tu deviennes le pays dans lequel mes enfants et petits-enfants seront heureux et libres de vivre. Je n'ai aujourd'hui que mes mots pour le faire, mais peut-être feront-ils réfléchir certains. Je n'ai aujourd'hui que mes mots pour le faire, mais j'ose le faire, tout en sachant que je me ferai lynchée par certains sur la place des réseaux sociaux.
Ma France, tu le vaux bien !

Écrire un commentaire

Optionnel