Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Mille visages, mille larmes et mille sourires

    Entendu il y a quelques jours : "je me demande ce que tu fais à trainer tes basques dans la politique. Tu es trop idéaliste et naïve pour ce milieu !"
    Non, mais... Je ne vais pas me résigner à mettre mes idéaux à la poubelle sous prétexte que les gens ont de la politique une image qui rimerait plus avec arrivisme ou egoïsme qu'avec humanisme... C'est mal me connaître !
    Je sais que le chemin sera long.
    Je sais que les potiches sont préférées aux râleuses, aux grandes gueules...
    lar.jpgMais, si le chemin est long, il arrivera bien un jour quelque part... Et en chemin, j'aurai rencontré mille visages, mille larmes et mille sourires... Toutes ces personnes qui sont, comme moi, convaincues que les lignes peuvent et doivent bouger. Sans révolution ! Juste bouger... Il n'est pas là question de naïveté, juste... d'espoirS...
    Vouloir faire bouger ces pu..... de lignes, c'est aussi croire en l'homme (pas en la mâlitude... ne vous réjouissez pas trop tôt Messieurs!). Croire que l'homme a la capacité de ne pas se résigner, à la capacité de croire en la vie, de croire que le bonheur est accessible... Il suffit pour cela de sortir ses mains de ses poches, de se retourner les manches et d'oser tendre la main... Tendre la main pour demander. Tendre la main pour donner.
    Naïve aux yeux de beaucoup ? Sans doute ! Idéaliste ? Sûrement ! Mais je reste accrochée à mon rêve,... juste pour ceux qui n'en ont plus.

  • Dimanche...

    Un dimanche matin au ciel gris.
    Un dimanche matin au rythme... d'un dimanche matin, entre croissants et ralenti.
    Un dimanche matin entre questions et points d'interrogation.
    Un dimanche matin sans réponses ni craintes.
    Un dimanche matin entre zenitude et... ailleurs.
    Un dimanche matin salle de bains : cheveux longs ou courts ? Qelques cheveux blancs ou non ? Sais pas.. alors plouf ! dans le bain !
    Un dimanche matin musique... Julien Clerc... tout en douceur, amour... et rebellion ?


    Un dimanche matin frissons... le printemps se cache aujourd'hui.
    Un dimanche matin...
    Oups ! on est déjà dimanche après-midi...
  • Côté pile ou côté face

    Côté pile, Facebook - que j'aime à rebaptiser Face de Bouc - est une grande communauté, qui permet à chacun d'échanger avec ses vrais amis, de connaître ou d'établir un lien avec d'autres - les zamis de nos amis -. Un moyen de faire campagne également à quelques semaines des élections européennes. Un moyen de diffuser de l'info. Un moyen de défendre une cause ou un projet, de se battre pour un idéal.

    Côté face, Facebook, ce sont des concours d'étalages de vie privée en ligne (le tout sans une once d'humour la plupart du temps : XY va se coucher, WZ se repose une demie-heure à l'hôtel...) et des contacts superficiels qui restent du domaine du virtuel la plupart du temps. Contacts qui peuvent néanmoins donner lieu à des échanges surprenants.

    Hier, après avoir écrit ceci sur son mur : "XX ne comprend pas les "faveurs" françaises aux étrangers au moment où, plus que jamais, nous aurions besoin d’une préférence nationale totale et d’une immigration zéro.", - statut que j'ai ponctué d'un "Glurps !" - XX change de statut et écrit :  "XX is entouré d’intolérants qui se croient tolérants…"...
    Le clavier m'a démangé....

    S'en est suivi l'échange de douceurs suivant :

    Karin Tourmente-Leroux :  tout dépend de la définition du mot intolérance !
    XX : Celle du dictionnaire, je n'ai pas la prétention d'inventer des définitions.
    KTL : Il s'agit alors peut-être de redéfinir les limites de la tolérance !
    XX : Et depuis quand la tolérance a t-elle des limites? Sincèrement, vous pensez vraiment ce que vous dites ou est-ce par simple volonté de contredire systématiquement?
    KTL : Si la tolérance n'a pas de limites, alors on accepte la xénophobie, l'homophobie, les génocides... On peut aller très loin en acceptant tout sous prétexte de tolérance ! :(
    XX : Ridicule, digne d'un militant du NPA... ;-)
    KTL : Le ridicule ne tue pas...
    XX : Heuresement

    XX a 22 ans... Laissons-lui le bénéfice du doute... Laissons faire le temps... Fougue et passion sont souvent le lot de la jeunesse (mais je les revendique également malgrè mes 20 années de plus que ce jeune chien fou).

    Et tout de même un grand bravo pour son "Heuresement" ! Autrement dit s'il tuait, je serais déjà six pieds sous terre... Mais XX, lui, a tout de même une mauvaise note en orthographe !

     

    NB : je crois qu'aujourd'hui, un peu dégoutée, je vais rester dans ma coquille... loin de face de bouc... en mode escargot !