Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2012 et avant - Page 2

  • Nous...

    Un rayon de soleil, voire plusieurs aujourd'hui dans les cieux normands... pourtant...
    Pourtant, cette envie d'ailleurs, d'autre chose... juste d'un bol d'air sans obligations, sans discussions hypocrites, sans modération.
    Juste ceux que j'aime et moi. Juste nous... ma petite et ma grande tribu... Juste nous en mode cocooning, sans hypocrisie, sans raillerie, sans connerie.
    Juste nous, mes amours des Landes à la Bretagne en passant par Paris et la Normandie. Juste nous car je crois en vous, je crois en nous... et j'ai besoin de votre force, de vos calins, de notre amour...
    Juste nous, sans ce putain d'écran que je ne supporte plus ce soir.
    Juste nous, mais quand ? C'est long d'attendre.
    Je vous aime. Je nous aime.
    Vous me manquez, ma tribu à moi !

  • A partager !

    Un coup de mou.
    Une pièce jointe dans un mail.
    Juste un extrait d'émission de radio... J'écoute...
    J'ai interrogé les enfants... de Marguerite Duras 

    Juste un moment magique à écouter pour retrouver nos yeux d'enfants... et donc à partager !

    Merci Pierre-Axel, petit-frère magicien !

     

  • Sang blanc (2)

    Culture - Costard - cravate... Mallette noire. La panoplie complète du cadre. Certes, mais c'était sans compter que dans la rame de métro, Elle l'observerait. Elle le détaillerait de la tête aux pieds. Car dans le métro, à 8h du mat' ligne 14, il n'y a rien de mieux à faire.
    La panoplie... le mot est juste. Ce quinqua est bel et bien déguisé ! Un costard miteux, complètement démodé. Des pompes qui n'ont de pompes que le nom : elles ne ressemblent plus à rien, ses chaussures éculées au faux cuir pas ciré. Même sa mallette sonne faux : encore du faux cuir, déformé.
    Il fait sans doute semblant de lire... Trop préoccupé par le regard des autres. Trop préoccupé de savoir s'il joue bien son rôle...
    En s'apprétant devant son petit miroir, dans son deux pièces délabré, il ne pensait pas la croiser dans la rame de métro à 8h du mat'. Il était à mille lieues d'imaginer qu'elle remarquerait que sa coupe de cheveux ne ressemble à rien : quelques coups de ciseaux donnés à la va-vite en se tortillant dans sa salle-d'eau devant une toute petite glace embuée. Car dans sa toute petite salle d'eau, le système d'aération est naze... Il était à mille lieues d'imaginer qu'elle verrait qu'il n'a pas pris le soin de se laver les cheveux ce matin... car ce putain de réveil a encore oublié de sonner. Il s'est fait rouler en l'achetant 5 euros : une vraie merde ce radio-réveil.... Pourtant, il n'avait l'air pas si mal que ça... Il en jetait !


    Châtelet... Bientôt Gare de Lyon. Elle attrape son sac-à-dos. S'empare de sa valise à roulettes.
    Avec un drôle de goût dans la bouche...