Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

temps - Page 2

  • Saloperie de...

    Il y a 15 ans, Papa l'appelait son crabe... (allusion grinçante, je pense aux signes du zodiaques).
    Et depuis, ce crabe, ce put... de crabe, je ne cesse de le voir ronger les uns et les autres. Puis de les emporter avec lui loin des tumultes de la vie, planqués sous son rocher, d'où, ensemble, ils observent peut-être les vivants !
    Put... de crabe... Michel Serrault s'est lui aussi fait prendre dans ses pinces. Et ils sont comme ça des centaines, des milliers. Les médias ne parlent que des personnes célèbres qu'il emporte sous son rocher...
    Put... de crabe. Il les emportent un à un.
    Remarque de Cher et Tendre, lors de notre déjeuner en tête à tête (les monstres étant en vacances chez Grand-Maman - merciiiiiiiii pour cette pause que tu nous offres d'ailleurs, Grand-Ma') : "Ouaouh,... ils ne sont plus nombreux les acteurs qui nous ont fait rire lorsque l'on était enfants ou ados." Il a raison. Glurps ! Alors, demain soir j'espère que mes monstres seront, chez Grand-Maman, rivés devant le petit écran et regarderont avec autant de délectation que moi les aventures de la 7ème compagnie (je suis fan, désolée... voir A propos). La semaine dernière, je me suis surprise à savourer les rires de mes enfants, aux mêmes gags qui m'ont fait rire - et me font rire, à la enième redif' des péripéties de cette bande de militaires en déroute ! Impression étrange et délicieuse que la fuite du temps s'interrompt un instant.

  • Juin ou octobre ?

    L'automne semble s'installer sur la Normandie...
    Le feu crépite chaque soir dans notre cheminée...
    Pourtant, les enfants ont la tête en vacances : les deux grands sont partis jouer dans un ruisseau (sous l'eau, enfouis dans leurs cirés, bottes aux pieds), tandis que la petite princesse colmate devant "l'âne Trotro". Instant de calme et de sérénité... Après une virée à la bibliothèque, on se fera un bon goûter, chocolat chaud à l'appui !
    Fort heureusement, je croule sous le boulot et n'ai pas donc vraiment le temps de m'appercevoir de la grisaille. Grisaille qui envahit peu à peu la tête des gens. Les cop's ne sont pas d'un optimisme tonitruant comme à l'habitude. Les habitants du village râlent après cette pluie continue qui fait pourrir fleurs et légumes dans nos jardins...
    Besoin indéniable de soleil et de joie ! Vivement l'été ! Le VRAI !

  • Ca sent bon...

    Ca sent le week-end... Ca sent même très bon, le week-end !
    Un mot que j'aime quand il rime avec farniente, repos, absence d'horaires... Et tel est le cas pour celui à venir !
    Voilà plusieurs semaines que ce mot était synonyme de boulot... et là : rien. Ou presque ! Je ne reviendrais devant mon écran d'ordinateur que dimanche soir... Wouaouuuuuuuu !
    Prendre le temps d'aller faire un tour au marché, prendre le temps d'aller "bidouiller" dans mon potager, prendre le temps de faire des confitures (sans aucun doute avec l'aide de ma petite dernière qui dévorera les framboises avant même que j'ai le temps de les faire macérer dans le sucre...), prendre le temps d'écouter chacun de mes enfants, prendre le temps d'aller déjeuner chez des copains pas vus depuis trop longtemps, prendre le temps de ne rien faire...
    Je me régale à l'avance, telle une enfant à l'idée d'aller acheter un gros gâteau au chocolat !
    Mais je sais également que je ne pourrai m'empêcher de tendre l'oreille pour écouter les infos politiques et de râler quand les journalistes et politiciens diront des choses qui ne me plaisent pas... Allez, on peut être en week-end et avoir un cerveau en activité, non ?
    Mais je sais également que je n'oublierai pas le rendez-vous avec les urnes, dimanche matin...
    Excellent week-end à toutes et tous !