Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élections

  • Lettre à un ami

    Je suis rincée, fatiguée, mais droite dans mes bottes. Fière... Je serai 12e sur la liste Majorité présidentielle de l'Eure. Pas plus haut ? Et alors !?
    Tant pis pour les sourires des petits barons que je devrais affronter. Je saurai leur répondre, car à l'humanisme que je défends, ils ont préféré leur honneur, leurs mandats, leurs... Centriste de droite, je suis. Centriste de droite, je resterai... malgrè les coups bas, malgrè les coups de poings, malgrè... Mais cette lettre n'a pas pour objet de te parler de mon nombril ni de mon ego. Juste des autres. De toutes ces personnes que j'ai longuement eu, ces dernières semaines au téléphone. Ces personnes : essentiellemnt des femmes. Réseau de Femmes au Centre oblige, sans doute !

    De longues et nombreuses soirées passées à les encourager. "Vous ne devez pas baisser les bras !" "Nous devons ensemble nous battre pour la société dont nous rêvons pour nos enfants et nos petits-enfants !"... J'ai passé des heures à les écouter, à sécher des larmes. Et j'ai compris... Toutes, nous ne sommes pas des hommes politiques ! Nous sommes des femmes. Des femmes encore peu nombreuses sur la scène politique. Encore peu nombreuses à oser nous investire et à tenter de jongler encore boulot, famille et politique !

    Nous sommes des femmes et vous l'avez oublié. Des femmes qui ne savent pas, tels des mecs, compartimenter. Pas vivre avec une carapace. Des femmes qui ne peuvent dissocier leur engagement de leurs vies. Car si la politique est dans nos tripes, car si se battre pour un idéal est indissociable de nos vies, chaque jour, nous bravons les embûches pour nos enfants, nous jonglons entre 3 ou 4 emplois du temps... Ces tous ne font qu'un. Ces tous, ce sont nous... Or ces derniers jours, vous nous avez regardées, considéréees comme des hommes politiques ! Je crois qu'en leurs noms, je peux affirmer que nous ne sommes pas des femmes déguisées en hommes politiques. Juste des femmes politiques - ou des femmes engagées en politique si tu le préfères ! - avec  nos sensibilités, nos fiertés, nos larmes, nos états d'âme... Nous sommes des Hommes commes les autres, mais ne nous demandez pas de nous transformer en mec !

    Amicalement 

  • Juste une femme

    Une chanson à écouter... Chanson écrite et composée par Arielle Dombasle en hommage aux femmes qu'elle a interprèté pour la première fois sur scène, hier jeudi, à Deauville lors de la cérémonie d'ouverture du 5e Forum des Femmes sur le thème "Après la crise : Demain !". 

    Traduction de quelques paroles :
    "Femmes, Femmes, juste une femme
    Pouvoir éternel de donner la vie
    Elle doit être debout
    Elle doit se battre
    Elle doit briller
    Elle doit gagner
    Jamais se tromper
    Toujours intelligente
    Mais à la fin, ce n'est qu'une poupée..."

    "J'ai écrit cet hymne aux femmes par identification, par amour, par admiration, après avoir lu et relu des textes sur les femmes qui, pour certains, remontent au 15ème siècle", explique Arielle Dombasle, ajoutant dans un communiqué "qu'elle a toujours ressenti un mystérieux plaisir à être une femme".

    Plaisir ô combien partagé, même si...

  • Place aux femmes...

    Sondage : Les femmes et les élections européennes vues du Luxembourg

     

    europeune.jpgD'après un récent sondage Eurobaromètre Flash présenté au Parlement européen, 78 % des Luxembourgeoises pensent que la politique est dominée par les hommes. A la veille des prochaines élections européennes, les Luxembourgeoises souhaitent que le prochain Parlement européen poursuive ses efforts pour promouvoir l'égalité des salaires pour les hommes et les femmes.

    Pour 65 % des femmes Luxembourgeoises et 53 % des Européennes, la méthode la plus efficace pour augmenter la proportion de femmes au Parlement européen (PE) consiste à encourager les femmes à faire de la politique. En outre, les Luxembourgeoises sont moins favorables à l'instauration de quotas obligatoires que la moyenne des Européennes, 6 % pour le Luxembourg contre 10 % dans l'ensemble de l'UE.

    Les deux grandes priorités du PE, selon les Luxembourgeoises tout comme les Européennes, dans le domaine de l'égalité des sexes au sein de la vie de famille devraient être :

    * fournir assez d'installations d'accueil de jour pour les enfants ;

    * inclure les années passées à s'occuper des enfants dans les années prises en compte pour la pension.


    * de plus, concernant l'égalité des genres dans la société en général, 40 % des Luxembourgeoises (contre 31 % des Européennes) pensent que le Parlement doit se concentrer sur l'égalité des salaires pour les hommes et les femmes.

    Enfin, la grande majorité des Luxembourgeoises (66 %) estime qu'elles sont bien représentées au sein du Parlement alors que seules 39 % des femmes dans l'UE sont d'accord avec cette affirmation. Elles sont, d'ailleurs, également, les Européennes les plus positives quant à l'impact du Parlement européen sur leur vie, que ce soit dans le domaine des droits des femmes, de la santé, de l'éducation ou de leur vie professionnelle.

    Pour ce sondage, 1298 femmes luxembourgeoises ont été interviewées et 35 109 Européennes. Au Luxembourg, les élections européennes auront lieu le dimanche 7 Juin 2009.

    A lire également :

    Les femmes et le Parlement européen

    Europe : place aux femmes

     

    Source : http://www.touteleurope.fr