Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

été

  • Atterrissage au ralenti

    Atterrissage au ralenti... Trois semaines de vacances. Une parenthèse nécessaire en tribu. Une parenthèse sans souris ni clavier ou presque. Une parenthèse au rythme du soleil de l'Ouest de la France... sans montres ni obligations.
    Atterrissage au ralenti, mais également difficile. Là tout de suite maintenant, mes petits monstres doivent se chamailler sous la haute surveillance de Grand-Ma, ou préparer pelles et épuisettes à crevette sur la côte normande, en attendant le retour du soleil... Ici, la maison est vide. Trop vide. Les dossiers sont là, sur mon bureau. Me faisant des clins d'oeil ou des appels du pied pour que je me penche sur eux... Oh, puis ils peuvent bien patienter deux minutes de plus... Je devrais avoir tout terminer ce soir... mais seule, j'aurai tout le temps de tout boucler !
    Cette semaine sera rude, je le sais... Mes petits monstres ailleurs - finalement sans le stress du boulot, sans obligations et sans horaires, ils sont presque des anges, mes Zamours ! - , et les Universités d'été Nouveau Centre - Jeunes Centristes à Agen, avec un départ dès jeudi. Nous serons nombreux, centristes, humanistes, amoureux de l'Europe, à nous retrouver sous le soleil du Sud-Ouest... Une fin de semaine qui ne sera pas de tout repos, loin de là... surtout côté coulisses...
    Allez, zoup ! Oust ! N'anticipons pas sur une semaine de rentrée scolaire sur les rotules (surtout que ma jambe gauche n'est toujours pas solide !) ! Tout ira bien ! Tout va bien ! :))

  • Jamais contente ?

    chair.jpgUne course contre la montre... Voilà ce qu'est ce mois de juin... Un emploi du temps digne de celui d'un ministre. Jongler entre le boulot, les spectacles de fin d'année, les pots organisés par les assos, par le caté, les dossiers qui sommeillaient tranquillement depuis des mois et qu'il faut soudainement boucler avant l'été, les rendez-vous kiné, les voyages de classes aux horaires à la noix (départ à 7h30, retour à 19h), les... Les pages de mon agenda se noircissent à la vitesse grand V. Le temps ne m'appartient plus... et même si j'aime courir, là, c'est... too much ! Je passe devant mes chaise-longues sans pouvoir gouter à leur confort. Je zieute un bouquin sans avoir la force de l'ouvrir...
    C'es ainsi chaque année, me diront les Mamans... Je le sais !
    Mais chaque année, je suis surprise par cette accumulation. Cet été, j'oublierai. Nous remprendrons un rythme plus serein... Encore 15 jours à tenir, puis les enfants envahiront la maison. Fini le calme d'une maison que je suis la seule à hanter dans la journée. Les cris succèderont aux fous rires. Les "Maman, je ne saispas quoi faire" s'enchaineront aux "Maman, puis-je... ?", ou aux "Maman, il m'a dit que... Ouin !" Ambiance estivale, auberge espagnole que j'ai hate de retrouver... pour mieux attendre - ou savourer ?- la rentrée et la course aux inscriptions, le retour du pénible carcan des horaires à respecter, les cartables et les trousses incomplètes, les gouters partagés dans la cuisine, les "Si, il faut que tu fasses tes devoirs, main-te-nant !".... Jamais contente ? Non... Heureuse, juste un peu dépassée, comme d'hab' !

  • C'est parti !

    Les 5, 6 et 7 septembre se déroulent à La Londe les Maures, dans le Var, les premières universités du Nouveau Centre.

    Sur place depuis hier, et ce pour des raisons d'organisation, je n'ai pas encore vu la mer... qui n'est qu'à 500 mètres ;o)) Côté coulisses, une UE (abréviation qui fait vachement pro, non ?), c'est : peu d'heures de sommeil, une cure de sandwichs, une température moite, des cernes qui s'accumulent, des litres d'eau engloutis, des instants de trop plein, des fous rires inoubliables... Qui n'a pas vécu cela une fois, ne peut sans doute l'imaginer.... Je suis heureuse d'être dans ces coulisses. Même si cela sous-entend que je ne pourrai aller à toutes les tables rondes, ni assister aux interventions de tous nos élus...
    NB : merci à Elo qui m'a confié les clefs d'une grosse estafette (du style de celle d'un plombier !). Trop fort... j'ai fait La Londe - Toulon avec bonheur, n'ayant jamais conduit ce genre d'engin, le tout en attaignant à peine les pédales de mon "camion" ;o))