Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PSLE

  • Zidéo et Zidéfolles

    Peu à peu, chaque jour, l'aventure se concrétise. Evolue. Prend forme.
    Participer activement à la naissance d'un parti politique : une expérience que peu ont l'occasion de vivre.
    J'ai cettte chance !
    Mardi prochain le Nouveau Centre sera présenté à la presse.
    Certains vont encore s'exciter, critiquer, me tirer dessus à boulets rouges, et j'en passe... Peu m'importe ! Je suis fière de participer activement à ce nouveau mouvement politique, sans pour autant renier mes idéaux et mes idées folles :o)) N'en déplaise à certains...

    A regarder et écouter pour mieux comprendre :

  • En route pour une nouvelle aventure

    Quelques lignes sur le web, à propos d'une nouvelle et belle aventure !

    - Sur 20 minutes.fr :
    Les députés UDF sortants ralliés à Nicolas Sarkozy se sont inscrits dans les préfectures sous l'appellation Parti social libéral européen (PSLE) pour les législatives de juin, appellation juridique pour un nouveau parti centriste qui pourrait s'appeler «Nouveau centre».

    - Sur france Bourse.com :
    Les candidats aux législatives qui se présenteront sous le label "majorité présidentielle" se sont donc inscrits dans les préfectures sous l'appellation Parti social libéral européen (PSLE) en attendant que le parti se baptise véritablement. Le nom "Nouveau centre" faisant partie des pistes à l'étude. Ses fondateurs doivent tenir une conférence de presse vers le 29 mai.

    - Sur TV5.org :
    La scission de l'UDF, redoutée par des parlementaires centristes au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy, est en train de se concrétiser: après le MoDem lancé le 10 mai par François Bayrou, les députés UDF ayant rejoint la majorité présidentielle ont à leur tour annoncé dimanche la création d'un nouveau parti, qui présentera "une centaine" de candidats aux législatives.

    Ils espèrent entraîner avec eux "de nombreux militants et sympathisants UDF qui ne se reconnaissent pas dans la démarche de François Bayrou", selon le député de Côte d'Or François Sauvadet, ex-porte-parole de l'UDF.
    Le parti centriste comptait 31.000 adhérents au congrès de janvier 2006.
    "Dans la perspective des municipales et cantonales de 2008, de nombreux élus locaux UDF nous rejoindront", affirme un autre parlementaire.
    Les candidats aux législatives qui se présenteront sous le label "majorité présidentielle" se sont inscrits dans les préfectures sous l'appellation Parti social libéral européen (PSLE) en attendant que le parti se baptise, le "Nouveau centre" faisant partie des pistes à l'étude. Ses fondateurs doivent tenir une conférence de presse vers le 29 mai.

    Mais alors que les UDF de la majorité présidentielle, forts de leur accord avec l'UMP, comptent obtenir une "trentaine" de sièges à l'Assemblée, ce qui leur permettrait de constituer un groupe parlementaire (20 minimum), le MoDem n'est crédité par les sondages que de 2 à 10 sièges (TNS Sofres), voire 0 à 4 (BVA), malgré un score de premier tour entre 12% et 15%.