Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actu

  • La prochaine fois, moi, je voterai pour... Superman !

    s.jpgDans la majorité présidentielle ? Oui, mais tout de même...
    V'là ti pas que le petit Nicolas s'est pris un coup de chaud hier en joggant... et du coup, ce matin, j'ai du prendre mon petit-déj' avec lui ! Pfff...
    Rien ne va plus. Mon petit-déj' pendant les vacances scolaires estivales, c'est sacré. Un rite. La tribu dort ou colmate devant un dessin animé. Moi, seule, dans la cuisine, lunettes sur le bout du nez, bouquin en main, sur la table miel, beurre, tartines et immense bol de thé, avec la radio en bruit de fond... histoire de ne pas oublier que la terre tourne carré, que d'autres ne se délectent pas de moments si gracieux...
    Et puis, là, ce matin, à la radio, y en a eu que pour le petit Nico ! Mais foutez-lui la paix ! Il a le droit d'avoir un petit coup de mou, le pauv'chéri ! Moi, j'avalais mon thé, en l'imaginant au fond de son lit, avec des machines qui font bip-bip partout, des tubes dans le nez, des perfs dans les deux bras,... Pire que dans Urgences... beurk....
    Mais surtout la presse a le droit ne ne pas nous rabattre les oreilles avec ce petit malaise de rien du tout ! Je sais - longue expérience journalistique oblige - que l'été on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent dans les rédactions. Le moindre sursaut, le moindre tressaillement dans le monde nous fait vibrer.
    Oui,mais tout de même... mon thé orange canelle avec les spécialistes du malaise en fond sonore... bof de chez bof... je n'ai même pas pu me concentrer sur le pur "roman d'été" que j'essaie de terminer ! #}#&!!
    Et je vous parie trois cacahouètes, qu'à midi ou au diner, on va avoir droit, en long, en large et en travers, à la sortie de l'hosto du petit Nicolas ! #}#&!!
    La prochaine fois, moi, je voterai pour... Superman ! Lui, il ne doit pas faire de malaises, non ? Et zoup, en été 2012, je pourrai prendre tous  mes petit-déj' tranquilou-bilou !