Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

campagne

  • Trois petits moteurs dans la campagne

    Jour J - 7

    Il y a quelques mois, voire même quelques semaines, le 22 avril 2007 me semblait loin. Et aujourd'hui, nous le touchons du bout des doigts. Cette date clé pour notre pays, pour notre avenir, pour celui des mes enfants est là, si proche. Quasiment trop proche : comment allons-nous arriver, avec des journées qui ne font que 24 heures, à tracter, boiter partout ? Allons-nous réussir à convaincre les indécis ?
    Espèce de trac qui s'installe, discrètement, doucement...
    J'ai pourtant terriblement confiance dans le bon sens des Français qui n'en peuvent plus de s'inquiéter pour leur lendemain, de jongler avec trois euros à la fin du mois, de vivre dans une France divisée.
    J'ai pourtant terriblement confiance dans l'intelligence de l'Homme.
    J'ai pourtant terriblement confiance dans l'instinct des femmes - les plus nombreuses sur les listes électorales - qui savent qu'à des promesses il faut préférer la gestion saine que propose François Bayrou, qu'à un pays isolé il faut préférer une Europe forte et unie.
    Le programme de la semaine à venir s'annonce chargé. Je viens de l'expliquer à ma tribu qui est en vacances depuis deux jours. Trois petits monstres compréhensifs, trois petits monstres quasiment plus militants que moi : "Papa sera donc à l'étranger, et le soir nous aurons une baby-sitter ?... Ce n'est pas grave, car il faut que François Bayrou soit notre président !" "Si tu veux, on pourra aller avec toi mettre des tracts dans les boites aux lettres, on fera ça tous les quatre en vélo !"
    Belle leçon d'amour et de cohésion familiale, qu'ils viennent de m'offrir. Je les aime mes monstres. Et plus le compte à rebour avance, plus je suis intimement persuadée, que c'est pour eux que je défends haut et fort les idées de l'UDF, pour pouvoir leur offrir le meilleur, tant demain que dans les années à venir, dans leurs années d'avenir.
    Merci à vous trois, Baptiste, Colin et Madeleine, de me donner cette force !

  • Devinette du soir

    Savez-vous quelle place prennent 20 000 exemplaires de la brochure présentant le programme de François Bayrou ?
    Non ?
    Moi non plus... Je vous le dirai dès demain, puisque c'est ce qui me sera livré demain après-midi ;o)
    Je n'ose imaginé mon humble demeure... Heureusement militants et sympathisants sont avertis de cette méga livraison et devraient venir chercher de quoi boiter et tracter rapidement.... 
    A suivre !

    UDFement vôtre.

  • Zavez-vous déjà...?

    Passé une bonne partie de la nuit aux urgences avec Petit Chéri fiévreux, se plaignant de maux de têtes et gerbant trippes et boyaux (après avoir au préalable "redécoré" sa chambre du sol au plafond), tout en écoutant le jeune médecin vous rassurer à grand renfort de "ce sont tous les symptomes de la méningite", pour finir par vous renvoyer chez vous à 3h30 du mat, avec une ordonnance de Doliprane, car "finalement ce n'est pas ça et les radios passées ne montrent pas de problèmes graves, donc je ne sais pas ce que c'est !" ?
    Puis enchainé sur une journée musclée, première journée de vacances pour la tribu qui semble avoir décidé de se crêper le chignon 24h sur 24 !
    Sans oublier de faire tourner les machines à laver linge et vaisselle, ni de ranger le souk qui règne dans la casba, tout en répondant aux coups de fils trop nombreux, ponctués de "Maman, je ne sais pas quoi faire ! (alors que ces petits anges ont dans leur salle de jeux une succursale de Toy's Ur Us) ou de "Maman, tu peux m'aider à ouvrir cette boite, ze veux mettre de l'eau dedans !"
    Le tout, en attendant la livraison de 7000 tracts pour la venue de François Bayrou à Evreux le 12 mars prochain, et en essayant de coordonner tant bien que mal un foutu tableau sensé permettre à chaque délégué cantonal de savoir ce qu'il doit faire en matière de tractage, et cie.
    Ponctué de coups de fils, qui m'empêcheront même de faire 5 minutes d'une sieste salvatrice !
    En pensant à faire le déj de la tribu qui tord le nez sur le menu, et en essayant de me concenter sur mes dossiers qui n'arrivent vraiment pas à évoluer d'un iota, entre le téléphone, les mails, les hurlements de sauvages des monstres qui jouent la carte de la baston, le chat qui s'en mèle en ramenant dans le salon une souris morte, et ma bonne résolution de ne pas hurler en permanence...
    Ouf, un moment de répit ? Cher et tendre est de retour... "C'est pas le bonheur au boulot!".... Comme si ici...., enfin je ne vais pas polémiquer ni me plaindre. Je ferme les écoutilles et me plonge dans le canapé, pour regarder Bayrou sur TF1. N'étant d'aucune objectivité, je ne vous livrerai pas ici mes impressions (enfin,... il était quand même hyper méga top, non ?).
    Nuit tant attendue, te voilà.
    N°2 et N°3 ont décidé de sonner le clairon de bonne heure... Moi qui rêvais de faire une grasse mat'. Bonheur, ils décident, après m'avoir sauté sur le ventre, d'aller mater des cartoons. Au diable les bonnes résolutions de "moins de téloche pour les zenfants!"... Ma couette et moi sommes ravies. Le rêve : écouter la radio... Oh, non, il n'est même pas 9 heures et zoup le téléphone sonne. Pas moyen d'écouter les infos et la météo. De toutes façons, le ciel a une tronche à rester gris de chez gris toute la journée alors... "Tu as vu mon dernier mail ?" "Euh, non... je n'ai pas eu le temps". Je ne vais tout de même pas avouer que je colmate grave !
    9h30 : enfin au calme devant ma tasse de thé, avec pour seule compagnie, la radio... Bayrou est à 19% dans les sondages. YES ! Et cela sans tenir compte des répercussions de l'émission d'hier soir... Voilà de quoi me donner du baume au coeur !
    N°2 se pointe, enchanté dans la cuisine : "Maman, je n'ai plus de fièvre". Oui, mais, il a une drôle de tête mon petit coeur... et ça je le vois sans mes lunettes qui, depuis mes 40 balais, s'obstinent à s'installer sur mon nez du matin au soir... "Enlève ton pij !" Et oui, N°2 n'a pas quelques boutons, mais des plaques entières... Scarlatine, te voilà ! Pas besoin d'aller chez le médecin pour savoir : N°1 et 2 l'ont déja eu 4 fois... J'suis une pro ! Rendez-vous tout de même chez le toubib pour l'ordonnance d'antibios. Cadeau Bonux : des pipettes et produits magiques qui me permettront après prélèvements dans la gorge de savoir si la tribu est toute contaminée. Prélèvements qui se feront à coups de hurlements, d'agonie simulée et de hauts les coeur bien vrais de vrais.Ouf, y a bien qu'un malade sur trois !
    Rendez-vous chez le coupe-tif annulé. Je garderai ma tête de balais à chiot... encore quelques jours : l'UDF a besoin de moi ! Retableau. Re coups de fils. Re mails. Re Re Re... Tout en essayant de calculer combien 10 centimètres de tratcs font de tracts, pour en préparer des piles de mille. Et en essayant d'expliquer par téléphone à un délégué cantonal comment arriver jusqu'à ma case paumée dans la campagne, où il veut prendre... 3250 tracts alors que j'ai fait des piles de 1000... En pensant bien entendu, à actualiser le site d'un client, sans envoyer bouler les gens qui téléphonent, ni hurler après l'aîné des monstres qui ne semble pas vraiment trouver l'entrain pour s'attaquer à ses devoirs et prèfère mater un match de foot, alors que Petite Chéri veut regarder Petit Ours brun. Ah, il ne faut pas également oublier de relancer par mail et téléphone le proprio de la baraque qu'on a loué de vendredi à lundi prochain au bord de la Manche, histoire de prendre l'air, parce que sans itinéraire on ira pas bien loin !
    Alors que le bain tourne à la baston, côté boulot ça n'a pas vraiment avancé.
    - Si tu ne me passes pas ce jouet, je vais te donner ma scarlatine !
    - Mamaaaaaaaaaaaan, y veut me tuer !
    ZEN : tel est le maître mot. J'enfourne trois trucs dans le four. Sors mes deux petits du bain, tout en donnant quelques infos à une déléguée cantonale... Puis... Merde, le dîner crame !
    Je m'obstine à croire que la femme est multi taches, mais parfois je rêve de me retrouver sur une île déserte. Sans téléphone, sans ordinateur, sans mails, sans zenfants, sans zomme, sans campagne électorale, sans... Une vraie île déserte, quoi !
    Hauts les coeurs ! Cher et tendre vient de rentrer... Je vais pouvoir me défouler sur mon blog : il va superviser le dîner des kids... Et bouquet final : j'écrirai deux fois cette note, car... je n'avais pas enregistré à temps.
    Stop. La scarlatine sévit : mon fils a une crise de gratouille à soigner. Petite chérie arrive en larmes "Zaime pas le dîner et Papa m'a fâché !"
    A un de ces quatre... dans une ambiance méga zen :o))

    ***********************

    Post du soir : espoir !

    Un petit ajout, à 23h42 : foncez lire l'excellente note de Sophie, intitulée : Philippe Meyer, voix de la culture et de la probité.
    Comme quoi tout ne fout pas le camps dans notre beau pays !