Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

candidats

  • Autrement...

    En rangeant les décos de Noël (ras le pompon des aiguilles de ce beau sapin qui s'éparpillaient dans notre belle maison !), je réfléchissais... Et oui, mes quatre neuronnes passent parfois à l'action :o)) !
    Je réfléchissais donc au paysage politique actuel. Pas au paysage politique national, mais local. Plus exactement aux candidats aux législatives, candidats confirmés ou potentiels...et ce à travers l'Hexagone.
    Ces candidats, s'ils veulent devenir des élus du peuple, se doivent d'être le reflet de notre beau pays. J'entends par là que rien ne sert de pavoiser dans des réunions publiques, d'aller de cérémonies de voeux en inaugurations d'expos, si on garde un soupçon de distance avec les gens et d'hypocrisie.
    A mes yeux, un candidat doit :
    - aimer l'être humain dans toute sa complexité,
    - aimer écouter l'autre,
    - aimer parler à l'autre, de lui-même, mais surtout de l'autre,
    - savoir parler comme l'autre, oublier le langage amphatique pour un parler "normal", simple,
    - savoir parler élevage des vaches et nouvelle constitution avec naturel et simplicité,
    autrement dit être un homme ou une femme proche des gens, comme les gens... qui ait le courage de ne pas faire de la démagogie et qui sache leur parler vrai, leur expliquer sans faire de marketing que notre beau pays ne va pas vraiment bien, qu'il est temps de se retourner les manches et de faire des réformes qui ne plairont certainement pas à tous.
    En écrivant ces lignes trois personnalités politiques s'imposent à moi. Trois personnalités que l'on pourrait croire différentes mais si proches par leur enthousiasme, leur aisance et leur franchise. Trois personnalités reflets des habitants de notre beau pays : Simone Veil, Hervé Morin et l'incontournable Jean Lassalle !