Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

européenne

  • Oui, je sais...

    Oui, je sais... ça fait un bail. Mais, bon, je ne peux pas tout faire : la fête pendant trois jours, gérer ma case, le boulot, la rééduc de mon genou, désherber les framboisiers, etc. Puis... il y a la politique - qui, certes, recoupe fortement mon activité professionnelle ! Mais, bon... les journées ne font que 24 heures... et j'ai aussi besoin de dormir.
    Oh, flute, j'ai vidé le paquet de chips... Et oui, pour décrocher 5 minutes, me voilà rendue à déjeuner devant mon ordinateur (et au diable celui ou celle qui me dira que ce n'est pas avec des chips que je vais perdre les quatre kilos qui se sont gentiment agglutinés sur mon pauv'petit corps en presque trois mois d'immobilité !)...

    Alors, en vrac - car pour être un peu structurée, il faudrait que je me réveille, donc que je boive un cinquième café...- , le 7 juin est une date importante :

    - c'est la fête des Mamans (j'm pô le mot "Mère")... Si vous avez des idées de cadeaux, je prends volontiers. Cher et Tendre est en panne d'inspiration... et moi guère mieux... même si c'est pour moi !

    - c'est le jour des élections européennes. Et moi j'irai VOTER !
    J'irai voter car je ne veux pas de n'importe quelle Europe !
    J'irai voter car je veux une Europe à l'image de ses habitants ! 
    J'irai voter car je ne veux pas laisser les autres décider pour moi !
    J'irai voter car je veux pour mes enfants une Europe plus humaine, une Europe qui leur permette de barouder à travers notre continent dansle cadre de leurs études (Erasmus, c'est bien mais on peut faire mieux !) !
    J'irai voter pour mes petits-enfant apprennent deux langues européennes en plus de leur langue maternelle dès le primaire !
    J'irai voter pour que nos enfants aient des cours d'Europe, comme des cours d'histoire-géo !
    J'irai voter pour que toutes les femmes européennes aient accès aux mêmes droits, aux mêmes devoirs, aux mêmes aides...
    J'irai voter car je suis citoyenne !

    - à regarder : deux vidéos pour mieux comprendre pourquoi le 7 juin, il faut que chacun consacre cinq minutes à se rendre aux urnes.

     

     
    - en vrac encore... il est des jours où j'enverrais bien bouler toutes les obligations... Mais comment faire sans passer pour une goujate, sans heurter les sensibilités, sans passer pour "une grande gueule qui ne sait que parler" ?

    - lu sur facebook : "Il faut voter, évidemment, parce que ce Parlement est le seul endroit où l'Europe se construit, dans la confrontation démocratique, dans toutes ses diversités, toutes ses sensibilités". Simone VEIL

    - un grand coup de chapeau aux Chinois, qui, il y a vingt ans aujourd'hui, ont bravé le pouvoir au péril de leurs vies en manifestant à Pékin, Place Tiananmen... Ils ont donné leurs vies au nom de la LIBERTE !
    J'avais un peu plus de vingt ans... Journaliste débutante, ces images ont marquées ma mémoire :

  • Mais que fait le mastodonte ?

    Le PS n'a pas encore annoncé ses listes pour les élections européennes, qui, il faut le marteler, se dérouleront le 7 juin prochain. Mais fait les yeux doux à Bayrou...
    L'UMP n'a pas encore annoncé ses listes, non plus. Listes d'alliance avec le Nouveau Centre. Mister Gaudin se plaint, régulièrement dans la presse, du casse-tête que cela représente entre les ego des uns et les positions éligibles demandées par le Nouveau Centre...
    Ouai bof ! Je ne suis pas convaincue par de tels arguments ! Le mastodonte ne tenterait-il pas de reculer au maximum cette publication des listes pour couper l'herbe sous le pied au petit parti qu'est le Nouveau Centre ? Ce n'est pas du tout politiquement correct d'écrire ceci, mais le doute m'assaille ! Moins le Nouveau Centre aura de temps pour faire campagne, moins grande sera sa visibilité sur le terrain... "Et zoup, petit je t'écrase !"

    Hier encore, je lisais dans le Fig' "La reconduction de Lamassoure réduit à néant les espoirs de candidature du président des Jeunes centristes, Damien Abad."
    C'est proprement inadmissible ! Damien doit porter à Strasbourg les idéaux que nous défendons ensemble : défense des libertés, humanisme, et bien entendu poursuite de la construction de l'Europe !
    L'UMP est forte... Le mastodonte existe plus dans les médias, sur les marchés, etc. Mais que serait une société sans des grands et des petits ? Que serait une famille dans laquelle les petits n'auraient le droit ni à la parole ni à avoir leur propre destin ?

    Je n'appelle pas à la révolte... puisque dans une famille on doit faire preuve d'une certaine unité pour mieux avancer ensemble. Mais... il est des choses que je ne peux admettre et pour lesquelles je ne peux m'empêcher de crier par clavier interposé,... n'en déplaise à beaucoup !

  • Mes racines sont là !

    eure.jpgEn cette période de précampagne électorale, les tractations politiques sont de mise… Négociations et parachutages sont légion.

    Ce matin, après avoir déposé mes enfants à l’école, je regardais la campagne environnante. Certes, je ne suis pas née en Normandie, mais ô combien je suis attachée à ces terres. Enfant, j’ai passé combien d’été dans ce département ? Je ne saurai les compter. Etés au cours desquels nous sillonnions la campagne à vélo. Après-midis de bonheur où  une bande de cousins venus des quatre coins de l’Europe allait à la ferme chercher le lait… On en profitait pour en boire "du tout chaud tout frais". Expéditions – car il s’agissait bien d’expéditions ! – pour aller pêcher, près du pont de fer, dans l’Iton. Retours toujours glorieux et joyeux, même si seuls deux petits goujons  tentaient de survivre au fond de notre nasse. Fous rires à enjamber les bouses quand nous nous aventurions dans un champ peuplé de vaches normandes – les vraies, pas les noires et blanches d’aujourd’hui - . Courses poursuites dans les champs de maïs…

    Mes racines sont là. Petite-fille de Normand et fière de l’être, j’aime ces terres qui sont les miennes. J’aime ce temps – même si parfois je peste après le "trop de pluie" ! -. J’aime ces cieux jamais égalés qui ont charmé les impressionnistes et m’enchantent par leur diversité. J’aime toucher cette terre parfois trop lourde et trop humide. J’aime ces gueules croisées sur les petites routes de l’Eure : un agriculteur au volant de son tracteur, une grand-mère qui accompagne les vaches au champs, un cavalier qui longe nos champs bordés de barrières blanches…

    Mes racines sont là ! Ô combien j’aurais mal d’être enlevée à ces terres, sous prétexte de tractations politiques, pour me retrouver ailleurs, loin d’ici… Et ce, même si je me revendique également européenne et fille du monde !

    Avec toute mon amitié à Brigitte Fouré.