Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

international

  • 8 mars ?

    1218083984.jpg
    Demain, journée internationale de la femme. Dédiée par la France à Ingrid Bétancourt. Un symbole. Un soutien. A quand sa liberté ?

    Demain, journée internationale de la femme. Polémique. Pourquoi une journée par an ?

    Demain, journée internationale de la femme.  Des femmes.

    De ces femmes, qui, peut-être, en face de chez vous vivent l'angoisse au quotidien. Celle de ne savoir si elles pourront remplir l'assiette de leurs enfants à la fin du mois. Celle de devoir se taire sous les coups. Celle de cumuler échec sur échec dans leur recherche d'emploi, car ellles sont trop... trop de fois Maman, trop vieilles, trop diplômées... trop, quoi !

    De ces femmes qui, loin de chez moi, envieraient ma vie, si elles pouvaient imaginer le confort, l'insouciance de l'occidentale que je suis, que nous sommes, même si nos journées ne riment pas toujours avec bonheur.
    De ces femmes qui envieraient ma vie, si elles pouvaient imaginer qu'à l'autre bout de la planète d'autres femmes ne tremblent pas à tout heure avant de n'opter pour la résignation, à l'idée que leur enfant va mourir de faim ou va s'escrimer dans un champs de coton quinze heures par jour pour quelques pièces de monnaie par semaine...

     

  • Il avait 27 ans...

    f8fde7985016930fcb2146c1e74d97af.jpg

    Il avait 27 ans. Il a donné sa vie pour sauver celle des autres, en tant que logisticien pour MSF. Il est mort hier dans l'explosion d'une bombe en Somalie.


    L'humanitaire, voilà ce qui l'animait.

    Je n'en sais pas beaucoup plus sur lui. Il était le cousin par alliance de l'un de mes petits frères.

    Je suis choquée. Choquée par la violence de notre monde. Violence qui me révolte...

    Je ne connaissais par Damien Lehalle, mais comme vient de me dire Thibault au téléphone : "C'est dégueulasse... C'était un mec trop bien."

    Ces quelques mots sur ce blog ne le feront pas revenir. Ces quelques mots ne changeront rien. Rien à la peine de sa famille. Rien à l'indifférence de ceux qui vivent concentrés sur leurs petits malheurs, ignorant tout de l'humanisme.

    Ces quelques mots, juste pour vous faire partager l'impression que je ressens, parfois, de vivre dans un monde chaotique, dans un monde à changer.

    Juste pour vous rappeler que parmi nous des gens savent donner... jusqu'à leur vie... pour les autres.

    Merci à eux et toute mon amitié à Virginie, Thibault, Florence, Elisabeth, Michel, et leur famille.