Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunes centristes

  • Vite...

    udf.jpgComme prévu, la semaine dernière fut... chargée ! Course contre la montre avant et pendant les universités d'été Nouveau Centre - Jeunes Centristes ! Une course ponctuée de rencontres passionnantes avec jeunes et aînés, tant sur le plan humain que politique... - tout en gardant en tête que ma conception de la politique rime avant tout avec la défense d'une valeur primordiale : le respect de l'être humain ! -
    Des universités placées sous le soleil d'Agen.
    Des universités au cours desquelles nous avons lancé un groupe de travail "femmes Nouveau Centre", dont je vous reparlerai ultérieurement.
    Des universités dont le point d'orgue fut le
    discours d'Hervé Morin. Discours au cours duquel il a réaffirmé à juste titre : "nous pouvons revendiquer que le Nouveau Centre c'est l'UDF d'aujourd'hui sans que quiconque ne puisse nous le contester !"

    Aujourd'hui, la vie semble reprendre enfin un cours normal... autant que faire se peut !
    Mes trois anges ont repris la route de l'école. N°1 semble bien vivre, du haut de ses 13 ans, sa rentrée au lycée :"t'inquiète Maman... tout roule !" N°2, en 6e, a retrouvé ses copains avec joie :"c'est cool !" N°3, ce matin, arborait un immense sourire quand elle a découvert sa classe "C'est top, Maman... les chipies sont dans l'autre CE1 !" Je vais filer en réunion à Paris dans une heure. Je ne serai pas à la sortie de l'école, mais Grand-Ma va assurer, comme d'hab', de main de maître ! Je rentrerai rincée, mais ravie de retrouver ma tribu et ma Normandie. Demain, le réveil - ça c'est le plus dur ! - sonnera encore à 6h30. Puis... Puis, je nourrirai encore mille projets, je dévorerai la vie à pleines dents, je conjuguerai tout ce je dois conjuguer pour faire au mieux pour ma tribu, Cher et tendre, et tous ceux pour lesquels je rêve d'une vie pleine de bulles de joies et de bonheurs ! Vite... je dois filer !

  • La joie de vivre

    Premier contact : un coup de fil. C'était, il y a pas tout à fait deux ans... Pourtant, aujourd'hui j'ai l'impression que j'ai toujours connu l'énergumène que j'avais alors au bout du fil !
    Un mec géant... Tout mon contraire : en pleine tempête de la préparation des législatives, après la scission de l'UDF, il était calme, serein... j'entendais même son sourire au téléphone ! On a fait équipe, coudes serrés.
    Cet énergumène, ce mec géant, je l'ai découvert au cours d'un déjeuner de presse... quelques jours après nos premiers blablas téléphoniques. Il était là, le visage irradiant de joie de vivre ; ses yeux pétillaient derrière ses lunettes... Vivacité, rapidité d'esprit... Je suis rarement impressionnée mais là, je l'avoue, il m'a scotchée ! Ce mec géant est handicapé. Et alors, on s'en contrebalance ! Ce n'est pas un handicap pour lui... c'est sa force ! Son handicap, j'en parle avec lui sans tabou. Aucun. Et ce n'est, de toutes façons, pas ce que je retiens de lui.  Mais cette volonté qui le caractérise, cette façon d'avancer sereinement pour aller toujours plus loin, cette capacité à drainer derrière lui des jeunes de son âge avec brio. Tous, ils partagent le même idéal, et cette envie de faire bouger les lignes, de construire une Europe digne, belle, forte et... humaine !
    Cet énergumène, que j'ose ici comparer à un "Martien" dans l'univers politique, est candidat aux Européennes, à tout juste 28 ans ! Je suis plus que fière de le compter parmi mes amis (pas avec un Z comme ceux de Facebook... parmi les vrais, ceux qui ont toujours deux minutes, même s'ils sont débordés)... J'aimerais que bon nombre aient un jour dans leur vie la chance de rencontrer un mec comme lui, droit et humain, droit et fort...
    Allez, vous avez de la chance, je veux bien vous donner l'adresse de son blog... pour qu'à votre tour, vous puissiez mieux connaître mon pote, Damien !

  • C'est parti !

    Les 5, 6 et 7 septembre se déroulent à La Londe les Maures, dans le Var, les premières universités du Nouveau Centre.

    Sur place depuis hier, et ce pour des raisons d'organisation, je n'ai pas encore vu la mer... qui n'est qu'à 500 mètres ;o)) Côté coulisses, une UE (abréviation qui fait vachement pro, non ?), c'est : peu d'heures de sommeil, une cure de sandwichs, une température moite, des cernes qui s'accumulent, des litres d'eau engloutis, des instants de trop plein, des fous rires inoubliables... Qui n'a pas vécu cela une fois, ne peut sans doute l'imaginer.... Je suis heureuse d'être dans ces coulisses. Même si cela sous-entend que je ne pourrai aller à toutes les tables rondes, ni assister aux interventions de tous nos élus...
    NB : merci à Elo qui m'a confié les clefs d'une grosse estafette (du style de celle d'un plombier !). Trop fort... j'ai fait La Londe - Toulon avec bonheur, n'ayant jamais conduit ce genre d'engin, le tout en attaignant à peine les pédales de mon "camion" ;o))