Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

liabn

  • Un simple clic pour des enfants...

    Enfants victimes de bombes à sous munitions au Liban Sud

    Au cours des trente-quatre jours du conflit qui a opposé Israël et le Hezbollah, plus de 1000 civils sont morts au Liban.
    Un tiers d’entre eux environ était des enfants.
    Aujourd’hui encore, dans les villages du sud-Liban, des civils continuent de mourir ou d’être blessés par les bombes à sous-munitions (approximativement un million) qui n’ont pas explosé lorsqu’elles ont été larguées par les forces israéliennes.
    Les experts en déminage des Nations unies estiment qu’il faudra des années pour en débarrasser la région.
    La dispersion de ces bombes non explosées, constitue une menace durable.

    AGISSEZ :

    recopiez le message ci-après à adresser à :

    Amir Peretz
    Deputy Prime Minister and Minister of Defence
    Ministry of Defence
    37 Kaplan Street, Hakirya
    ISRAEL

    Fax: + 972 3 691 6940 / 3 696 2757 / 3 691 7915
    Courriel:
      pniot@mod.gov.il
    ou aperetz@knesset.gov.il

    Monsieur le ministre,

    Je vous écris pour exprimer ma préoccupation car des enfants continuent d’être tués ou blessés par l’explosion de bombes à sous-munitions larguées par les forces israéliennes au Liban Sud.

    «Moi [Marwa] j’ai ramassé la bombe mais je ne savais pas ce que c’était, et puis Hassan m’a dit de la jeter mais quand je l’ai fait, ça a explosé. » Hassan Tehini, dix ans, et Marwa et Sikne Meri, toutes deux âgées de douze ans, ont été blessés par l’explosion d’une bombe à sous-munitions le 17 août 2006, dans le village d’Ait al Shaab. Hassan a subi de très graves blessures au ventre, Marwa et Sikne ont été blessées sur tout le corps par des éclats de métal.

    Face à cette menace durable et pour éviter que d'autres enfants ne soient encore tués ou blessés, je vous demande d'indiquer précisément et dans les plus brefs délais aux Nations unies tous les lieux du Liban où ont été larguées des bombes à sous-munitions, afin de faciliter les opérations d’enlèvement.

    Veuillez agréer, Monsieur le Ministre l’expression de ma haute considération.

    Nom, prénom
    adresse, pays
    date, signature

    Pour en savoir plus : allez faire un tour sur le site d'Amnesty International