Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parti

  • Raison garder...

    Les langues de vipères se font fort de baver sur le Nouveau Centre qui a demandé une modification de la loi régissant le financement des partis politiques (et ce en toute logique).
    Beaucoup se défoulent comme ils le peuvent. Avec des mots durs et vulgaires bien souvent ! A croire que la notion de démocratie échappe à beaucoup...
    Gardez raison ! Regardez et écoutez cette vidéo pour mieux comprendre et ne pas vous répendre en propos démesurés :

     

  • Au clair de la lune

    Au clair de la lune, mon ami Pierrot.
    Prêtes-moi ta plume, pour écrire un mot...

    Pierrot s'est envolé. Pierrot m'aide à écrire ces mots. Avec ou sans plume. Juste avec un clavier et ses quelques touches.
    Pierrot, c'est cet homme qui s'est fait la malle vers d'autres lieux. Mes enfants diraient qu'il est au ciel. Lui, l'ami Pierrot, préfèrait sans doute d'autres mots.
    L'ami Pierrot, c'est ce grand oncle. Mon grand oncle que j'ai redécouvert aujourd'hui, jour de son inhumation. Mon grand oncle, c'est LE grand homme que j'ignorais. Pour moi, Pierrot rimait tout simplement avec bon vivain, bonnes blagues, résistance et... rugby !
    Aujourd'hui, j'ai redécouvert une grande figure du monde du ballon ovale.
    Aujourd'hui, j'ai redécouvert un grand nom de la Résistance, au niveau national.
    Aujourd'hui, j'ai découvert un grand nom du Parti communiste.
    Autant de découvertes qui riment avec une grande leçon de vie, une grande leçon de morale et d'humanisme...
    Jamais cet homme n'a étalé ses faits de guerre. Jamais cet homme n'a abordé avec hargne la politique.
    Voilà ce qui a marqué cette journée... Je me revoyais quelques jours plus tôt lire des mails emprûnts d'acide. Je me revoyais quelques heures plus tôt écouter les uns cracher sur les autres... me posant des questions sur politique et cruauté.
    Ce soir, je sais qu'idées et idéaux peuvent ne pas faire l'objet de déchirements, de haine et de méchancetés... mais tout simplement de convictions et d'humanisme...
    Merci Pierrot !

  • Rien n'est plus comme avant

    Qu'il est bon, par moments de reprendre sa casquette de Maman ! C'es ce que j'ai fait aujourd'hui... Au diable la politique et les infos. Juste mes petits monstres, après... un petit peu de boulot tout de même histoire de ne pas afficher une chiffre d'affaires trop proche du néant pour le mois d'avril !
    Ne pas écouter la radio. Ne pas suivre l'actu sur les sites et blogs. Mais écouter mes enfants. Aller pendant plus d'une heure et demie à la piscine avec eux (et ceux qui me connaissent bien savent que pour moi cela tient du sacrifice !). Parler avec eux, de tout, de rien, de leur vie, de leurs espoirs, de leurs envies...
    Pourtant, chez nous, rien n'est plus comme avant la campagne. Rien : le défilé des militants venant chercher leurs tracts à la maison semble leur manquer, tout comme de décharger les palettes de tracts dans leur salle de jeux - qui a enfin repris son origine première -, ou encore de répondre aux nombreux coups de téléphone reçus ici sur trois lignes à la fois... Et Madeleine, du haut de ses 4 ans, de me demander "Quand on recommence pour Bayrou Président ?"...
    Je suis contente qu'ils aient partagé avec moi cette campagne, à leur mesure. Contente car ils ont mis en application quelques valeurs que nous essayons Cher et Tendre et moi de leur enseigner - pas toujours facile - : partager, rendre service aux autres, s'intéresser à autre chose qu'à son propre nombril, suivre en fonction de leurs âges et de leurs centres d'intéret ce qui se passe en dehors de notre maison et de notre jardin, être à l'écoute d'autrui... Sans compter les principes basiques de politesse qu'ils ont du mettre en application à outrance servant à tout va du "Merci Madame", "Bonjour Monsieur", "De rien Madame", tant ils ont vu de monde...
    Je suis fière de mes deux petits bouts d'homme et de mon petit bout de femme. J'espère qu'en grandissant le mot citoyenneté aura un sens pour eux. Ma petite princesse-camionneuse est trop petite pour garder un souvenir précis de ces semaines que nous venons de passer ensemble, mais mes deux grands ont,  je le crois ou je l'espère, une vague notion de ce que cela signifie.
    A la question qu'ils m'ont posée tout à l'heure :
    - Pourquoi la politique t'intéresse ?
    j'ai répondu :
    - Pour aider à construire pour vous et les autres personnes, des enfants comme des adultes, un pays où chacun soit heureux de vivre.