Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

souvenirs

  • Le temps passe...

    Hier, je me suis rendue pour le boulot dans une petite ville de l'Eure : Breteuil sur Iton. Ce nom ne vous dira peut-être rien... Moi, c'est là que j'ai passé toutes mes vacances d'été jusqu'à l'âge de dix ans, dans la maison familiale. C'est là que j'ai les plus beaux souvenirs de bétises et de parties de pêche aux gardons avec ma tribu de cousins et les petits voisins.
    Je suis allée, un peu émue, voir cette immense maison qui n'est plus "de famille" mais qui a abrité des moments merveilleux, des moments magiques, le dernier été passé avec ma grand-mère paternelle.
    La maison est petite.
    Ils ont scié le cognassier dans lequel je construisais mes cabanes.
    Ils ont scié le cognassier dans lequel je me réfugiais pour dévorer les bouquins de la Comtesse de Ségur.
    Ils ont scié le cognassier et la maison est finalement plus petite que dans mes beaux souvenirs d'enfant.
    Petit goût d'amertume... Vite oublié, vite rangé dans le tiroir "on verra ça plus tard", car, si le temsp passe, il m'a néanmoins donné la chance d'avoir une vie extraordinaire !  "Elle est folle", diront certains et/ou certaines. Elle écrit ça alors qu'elle râle tout le temps.
    Râler, c'est ne pas accepter. Ne pas accepter, c'est vouloir faire avancer les choses. Pour moi peut-être, mais surtout pour les autres qui ont moins de chance que ce mini bout de nana râleuse que je suis.

    Bonne soirée