Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vol

  • Oui, je suis une grande gueule !

    Oui, je suis une grande gueule ! Oui, je hurle tout le temps ! Et j'assume...

    poisson.jpgQue le premier crétin qui me critique encore une fois à ce sujet aille... (la correction et la bienséance m'empêchent de terminer cette phrase qui vient pourtant du coeur !) !!!!!!!

    Pourquoi cette soudaine revendication ?

    J'ai nombre de fois entendu des "Tu gueules tout le temps", "Tu n'arrêtes pas de hurler après tes enfants"... Et bien la nuit dernière j'ai eu la preuve qu'entraîner mes cordes vocales à longueur d'année était pour le moins utile...

    Dormant le fenêtre de notre chambre ouverte - non à cause des chaleurs tropicales qui semblent avoir définitivement déserté notre belle Normandie, mais parce que c'est l'été, donc... on dort les fenêtres ouverts ! -, j'entends notre portail grincer (vive nos emplois du temps surchargés qui nous ont fait zapper l'huile sur les gonds de ce foutu portail). Puis des pas sur les graviers. Puis des bruits provenant de nos voitures qui dorment à la belle étoile. J'ouvre délicatement les volets. Et je crie comme une folle furieuse "Au voleur !", réveillant par là même Cher et Tendre au sommeil de plomb, et Choupinette qui pointe son nez en demandant "Maman, où sont les voleurs ? Où ?".

    Au son de ma douce voix, cinq énergumènes détalent comme des lapins. Ils avaient bien l'intention d'embarquer ma p'tite voiture et de visiter notre maison, comme ils l'ont fait quelques instants plus tôt chez des voisins - qui n'ont rien entendu (c'est à se demander si le sommeil du juste a du bon !!!).

    Forte de cette expérience, je peux désormais revendiquer en toute impunité appartenir à la caste des "gueuleuses comme une marchande de poisson" ou des "grandes gueules" !

    Allez, je vous dis tout... Mes monstres m'ont avoué cet après-midi : "Maman, en criant tu fais bien peur aux voleurs, mais... nous, quand tu cries, on n'a pas peur !"

    Et toute grande gueule que je suis, rétrospectivement, je vous l'avoue, j'ai franchement eu le trouillomètre à zéro... d'où sans doute le volume si intense... et ma gorge toujours en feu ce soir ;o))