Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

web

  • Carnet de campagne - 2

    J-13. La campagne continue... Pour moi, elle se fait essentiellement sur le web. Suivre l'actu. La presse en ligne. Les blogs... Buzzer quand il le faut.
    Quelques réunions aussi. Deux cette semaine :
    Jeudi 4 mars à Epaignes à 19h30, autour d'Hervé Morin, en présence de Bruno Le Maire et de nombreux colisitiers.
    Inscription :
    epaignes@gmail.com ou 02 32 43 22 41
    - Vendredi 5 mars à Saint Marcel, salle du Virolet à 19h, avec Bruno Le Maire.
    Demain mardi, inauguration du point lecture de mon village. Puis direction Paris, pour deux réunions boulot. Et le soir ? Je plancherai sur les dossiers que je n'aurai pas pu suivre en journée !
    Mercredi : en off ! Yes ! Kids et Cie.
    Et le week-end ? Oups ! Ne me parlez pas de week-end. Vendredi dernier je me délectais à l'idée d'avoir deux jours en tribu. Soirée pijama pour l'anniversaire de ma Choupinette... plutôt rude ! Une insuportable tête brulée (et là je suis méga gentille !) et une adorable schtroumpfette qui a passé la nuit à... gerbouiller ! Zen... Tête à l'envers dimanche matin, mais tout de même direction Paris et le salon de l'Agriculture. Je ne regrette en rien cette virée en tribu... même si ma petite dernière geignait à donf, ayant trop peu dormi ! Je n'avais jamais vu de vaches aussi balaise qu'à la Porte de Versailles. Pourtant question vaches... j'en connais plus d'une !
    Et zoup ! ce matin, une nouvelle semaine... qui sera sans doute faite de suprises, de rires, de larmes... Allez, un dîner à avaler vite fait, puis je planche sur mes dossiers en cours pour Femmes au Centre.

  • On line

    Comment faisait-on autrefois ? Comment faisait-on quand le web n'existait pas ?
    On s'écrivait. On se téléphonait.
    Aujourd'hui, on se "maile". On tchat.

    Plus moyen de voir si la main était tremblante en rédigeant cette lettre d'amour. Plus moyen de constater la colère qui animait ces propos virulents, dont les i étaient hornés de points posés avec rage.

    Plus moyen d'entendre dans la voix de l'autre, ce petit trémolo qui nous laissait penser que notre interlocuteur était ému. Plus moyen de partager larmes et fous rires.

    Si l'impersonnel a pris le pas sur les sentiments, nous avons gagné en réactivité... Une chose urgente à annoncer à plusieurs, "j'arrose" mes contacts du même mail ! Même si j'ai quatre téléphones chez moi, il est quand même plus simple de discuter en ligne avec quatre personnes à la fois... sans qu'elles s'impatientent trop de mes réponses parfois lentes - multiplicité des contacts oblige.

    Si j'avoue avoir perdu l'habitude de prendre la plume, préférant pianoter sur mon clavier, j'aime toujours entendre les sonneries retentir dans la maison. Au bout du fil, j'entendrai, j'écouterai l'autre. Le son de la voix me dira tout... Pourquoi tchater alors ? Peut-être justement pour garder un masque... tout en allant à la découverte de cette planète "On line".

    NB : je viens de recevoir un mail de l'un de mes frères, vous savez, le Landais des Landes... "La météo annonce un nouvel épisode exceptionnel en provenance de l'Atlantique nord pour la journée du mardi 11 février 2009." Et dire qu'il est vraiment calé en météo... ;o((